Features

Cameroun : #Wome Nlend quitte le Canon de #Yaoundé pour Us de Loum

Pierre-Wome-Nlend
Les jours du capitaine Pierre Womé Nlend étaient comptés au sein du Canon sportif de Yaoundé, depuis la défaite du club de la capitale survenue en décembre dernier en finale de la Coupe du Cameroun de football, face à la jeune équipe de Yong sport academy de Bamenda, 1-4 après tirs au but devant le Président de la République, Paul Biya.Pierre Womé avait été vertement indexé par des responsables du Canon, comme le principal responsable de la défaite. Ces derniers ne lui ont jamais pardonné d’avoir, à quelques jours de la Coupe du Cameroun, incité ses coéquipiers à revendiquer leurs arriérés de primes de matches et d’entraînement durant le stage bloqué de préparation effectué à Akono, une banlieue située à une cinquantaine de kilomètres de Yaoundé. Le Canon n’étant malheureusement pas parvenu à remporter un trophée qui le fuit depuis 14 ans, ses dirigeants, à l’instar de Nyassa Soleil, une imposture qui se fait passer pour le Conseiller spécial de la Mme Céline Eko, la présidente du Conseil d’administration du Kpa-Kum et qui se présente comme agent de joueurs agréé par la Fédération centrafricaine de football, et bien d’autres personnages, avaient demandé le départ de Womé, oubliant que c’est sous la conduite de ce dernier, double champion d’Afrique, 2000 et 2002 avec les Lions indomptables et médaillé d’or olympique 2000 à Sidney, que le club de la capitale surnommé par ses supporters «Les Mekok me Ngonda» a terminé le championnat 2013 à la 5e position générale.Ce qui n’était d’ailleurs plus arrivé depuis environ une décennie.

La tension étant à son comble entre Womé et une partie des administrateurs du club, le joueur malgré le soutien de sa Pca, a préféré aller déposer ses valises dans la région du Littoral, à Loum, dans une équipe qui semble pour le moment bien structurée, avec un projet sportif ambitieux (Us de Loum veut jouer les premiers rôles et se qualifier pour la Coupe d’Afrique des clubs l’année prochaine) et une véritable assise financière.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Womé a été élu Ballon d’or camerounais pour la saison 2013 et espère que cette distinction, qui vient s’ajouter à tant d’autres, lui permettra d’aborder la saison sportive 2014 avec un moral de Lion et surtout, apporter son expérience aux jeunes qui découvrent pour la première fois une compétition locale de calibre différent, le championnat d’élite dont la formule a été revue et corrigée par la Fédération camerounaise de football. Le nombre de clubs va en effet passer de 14 à 19 cette saison. Ce qui suppose des charges financières et matérielles supplémentaires dans un contexte économique difficile marqué par le retrait du principal sponsor du championnat, la société de téléphonie mobile Mtn.

Batailles rangées. Aborder un championnat à 19 clubs suppose aussi une bonne préparation. Ce que s’attellent les différents clubs, à l’exception malheureusement du Canon sportif de Yaoundé, qui vit une crise sans précédent. En effet, le Conseil des sages du club de Nkolndongo a décidé de limoger Céline Eko. De plus, les sages ont nommé un nouvel encadrement technique dirigé par Emmanuel Kundé, ancien capitaine dudit club et surtout des Lions indomptables, mondialiste 1982 en Espagne et 1990 en Italie.

En réaction, la fraction dirigée par Mme Céline Eko a, comme il fallait s’y attendre, qualifié de «nul et de nul effet» la décision des membres du Comité des sages. Fort du soutien indéfectible de la Fécafoot que dirige actuellement le Pr Joseph Owona, lui-même ancien président du Comité des sages du Kpa-Kum, Mme Céline Eko est sûre de rester encore quelques temps à la tête du club le plus titré du Cameroun.

Toutefois, elle va devoir surseoir à quelques vieilles habitudes. Ainsi, face à la tension qui prévaut au quartier Anguissa à Yaoundé, lieu des entraînements du club, la Pca de Canon a décidé de délocaliser les séances de training au stade annexe Omnisports. Pour donner un nouveau souffle à son équipe, Céline Eko a également changé de staff technique.

Kisito Eloundou qui avait pourtant conduit le Kpa-Kum en finale en 2013 a été démis de ses fonctions et remplacé par le coach Bertin Ebwelé, autre ancien défenseur du Canon et des Lions indomptables. En tout cas, rien ne va plus dans le Canon sportif de Yaoundé, qui prépare sa nouvelle saison dans une poudrière. Les sages, très en colère, auraient déjà porté le litige sur la table du Comité national olympique et sportif du Cameroun. Affaire à suivre!


Jean Robert Fouda

Populaires cette semaine

To Top