Blogueurs

Cameroun : Vie Estudiantine: Les 10 commandements du babillard

SAMSUNG CAMERA PICTURES

LETTRE AU GRAND FRERE OBJET: les effets du babillard Cher grand frère, ça toujours été pour moi un plaisir et un honneur d’utiliser mon genre épistolaire,pour te mettre au parfum du vécu quotidien de nos campus. Aujourd’hui particulièrement grand frère, je me suis permis de vous présenter assez subtilement quelques réalités qui ont ventilé leur effluve sur mes feuilles blanches : Maintenant cher grand frère, une seule chose est la thématique principale des discussions des « Fac-aires ». Même les feuilletons de « Shree et Harry »se sont momentanément éteint des pensées et des discussions interactives. les petits ragots inutiles et même les petits kongossa de sermon se sont calmés pour laisser place à monsieur BABILLARD.

Ce monsieur que je viens de citer est le seul par qui tout le monde jure actuellement. Il a crée des tourments et des émotions rustauds, brusques et pètesecs dans le cœur de ses Humbles patients. En effet après avoir passé des examens pas assez compliqués selon les jugements subjectifs des uns et des autres , la surprise des résultats est venue s’implanter et s’imposer devant les regards des facaires pour déraciner en eux les arbres de la forte confiance. Certains qui disaient ou du moins ceux qui croyaient pouvoir décrocher des moyennes assez considérables et des mentions respectables ont trouvé des moyennes qui peut être à l’apparence paraissaient réduites à la moitié.

Cher grand frère, puis que je ne te reporte que vivement les faits tels que je les ai vus et entendus, je ne risquerai pas te dire avec précision et certitude, qui est vraiment à l’origine de cette déception acrimonieuse. Evidemment grand frère, je ne peux en aucun me faire ce risque de citer par exemple les correcteurs ou mes grands frères « facaires » eux-mêmes. Car, LE CORRECTEUR AURA SES RAISONS : il dira que lors de la correction, il a tenu compte de certains critères que les candidats n’ont pas su respecter.il dira par exemple que l’écriture était tordue et flapie, que l’expression ou le langage était somnifère ou soporifique, que les réponses aux questions étaient embrouillées et que les candidats jouaient à tâtons, que le raisonnement était logique mais que les réponses étaient fausses, ou alors que les réponses étaient justes mais avec un raisonnement illogique. Ça c’est le cas du CORRECTEUR.

« Le stylo rouge des correcteurs a ses raisons que les étudiants ignorent » LE CANDIDAT de son coté sera capable de démontrer avec conviction, avec credo et avec persuasion que tout ce qu’il avait écrit dans sa feuille d’examen étaient des choses concrètes et vérifiables dispensées par l’enseignant lui-même. Il ajoutera même qu’il est même allé au delà des cours dispensés, en apportant des arguments, des explications ou des réajustements plus lourds. Les étudiants ont leurs raisons que le stylo rouge des profs ignore… QUI va-t-on accuser donc ?comment savoir si l’enseignant a fait quelques erreurs de correction ? Comment savoir si les totaux proposés dans les cellules sont les vrais ? Questions posées, je sais que tu me répondras.

Autre chose, comment aussi savoir si le candidat qui dit avoir bien composé l’a en réalité bien fait ? Comment lui faire savoir que ce qu’il croyait avoir bien écrit n’était que des abjections et des crimes contre l’Ethique et les prescriptions correctionnelles. Permets que je te pose ce genre de question mon grand frère, car il y’a parmi ceux qui se plaignent, une catégorie d’autres inaptes intellectuels, de flemmards, de poltrons et de cossards qui profitent des cantilènes plaintives de quelques rares candidats intelligents, pour s’infiltrer dans la gamme et pour aussi se plaindre que la correction était affreuse , aigre, subjective et ville. Cher grand frère, comme je te l’ai dit, c’est MR BABILLARD qui est la vedette, la star. LA PREUVE C’EST QU’IL A même cessé D’être UN corbillard POUR DEVENIR un TOMBEAU en un seul coup. Parce que lorsqu’on voit un cadavre dans un corbillard, on a toujours l’impression qu’il est proche de nous, hélas lorsqu’il est balancé dans le TOMBEAU, c’est comme le verdict final ou la sentence finale. C’est devenu le tombeau ou sont enterrées les illusions.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A l’heure actuelle Monsieur BABILLARD est l’homme le plus respecté de tous les coins et de toutes les facultés. En effet mon esprit synthétique et les obligations personnelles de mon genre épistolaire m’ont obligés à vous présenter de façon condensée quelques rigueurs d’un babillard actuelment.il y’en a 10, que j’ai préféré classer par analogie aux 10 commandements.

VOICI DONC LES 10 COMMANDEMANTS D’UN BABILLARD :

1- TU RESPECTERAS LE BABILLARD, CAR EN T’APPROCHANTPOUR REGARDER TON NOM, TU SERAS CALME, POLI et SOURIANT POURQU’IL NE TE DECOIVE PAS.

2- TU NE CRIERAS TRES FORT que SI LE BABILLARD TE DIT QUE TU AS VALIDE…

3- TU MAUDIRAS TON ENSEIGNANT SI TU CONSTATES QUE TU N’AS PAS VALIDE…

4- TU DEVIENDRAS FOU SI TU CONSTATES QU’IL N’Y A PAS DE DIFFÉRENCE ENTRE TES NOTES FINALES ET LES CREDITS DES UV…

5- TU FERAS LA REQUÊTE SI LES GARS DE LA CELLULE INFORMATIQUE ONT ECRIT TON NOM EN STYLO BLANC

6- TU DIRAS QUE LE PROF T’A DRAGUE ET TU AS REFUSE, SI TU ES UNE FILLE QUI N’A PAS VALIDE

7- TU DIRAS QUE TON VOISIN AVAIT TRICHE TA COPIE S’IL A VALIDE UNE UV DONT LES RESULTATS PRESENTAIENT « N.V » APRES TON PROPRE NOM.

8- TU APPELERAS TES POTES POUR LEUR DIRE A HAUTE VOIX QU’ILS N’ONT PAS VALIDE UNE UV QUE TU AS VALIDE.

9- tu commenceras à faire les éloges des profs qui enseignent les U.V que tu as validés !

10- MAIS, TU COMMENCERAS A PREPARER L’ETE si tu es conscient…

UNE AUTRE CHOSE, ce monsieur est tellement influent qu’il a même un impact sur ceux qui sont encore en congés. Voila pourquoi ils ne veulent pas rentrer de peur d’être tabasser moralement par la fureur de ce babillard froid et placide que nul ne peut corrompre, déjà même qu’à force de le regarder à plusieurs reprises, il se fâche encore plus. Et quand il se fâche, ça ne sert à rien de vouloir faire PENItence. C’est avec ce mot PENItence, dont je n’aime pas les premières syllabes, que je fais point final provisoire à cette lettre incomplète. Je te recontacterai plus tard, mais pour l’instant laisse-moi m’approprier encore de quelques scenarios qui noirciront les lignes de ma prochaine lettre.

Hector Flandrin Nombo

Populaires cette semaine

To Top