Features

Cameroun : Un bachelier arnaqué à Douala

Université de Douala

Xavier Djiké, 20 ans, a versé la somme de 320.000 Fcfa à un « faux » bailleur. Dans l’après-midi du vendredi 15 août 2014, Xavier Djiké, jeune bachelier, a versé la somme de 320.000 Fcfa àMichel Noubou, qui s’est présenté à lui comme le propriétaire d’une mini-cité au quartier Ange Raphaël à Douala. Apres moult négociations au sujet du bail fixé au départ à 30.000 Fcfa le mois, Xavier a plutôt versé la  somme 320.000 Fcfa représentant 11 mois de loyer et une caution de 45000 Fcfa. Le « bailleur » lui a remis une clef qui n’a jamais ouvert la serrure de la chambre visitée de l’extérieur. C’est en compagnie de ses parents, venus lundi 18 août 2014 pour visiter la chambre, que le nouvel étudiant s’est rendu compte de la supercherie.

Les parents attristés ont fait le pied de grue devant la cité, sans savoir à quel saint se vouer. Michel Noubou, le « bailleur » est introuvable et n’est pas connu des occupants de la cité. Les faits remontent au mois de juillet dernier. Xavier vient d’obtenir son baccalauréat D au lycée de Nkongsamba. Il arrive à Douala pour se trouver une chambre. Après des renseignements, Xavier est orienté vers Michel Noubou par un inconnu.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le jeune  homme raconte que son interlocuteur lui a fait visiter une cité en plein midi, et qu’aucun locataire n’y flânait. Par la suite, Michel Noubou a pointé du doigt la chambre que le nouveau bachelier allait occuper au fond du couloir. « Cette chambre devrait être libre dans une semaine. Malheureusement, le locataire est absent, sinon tu  aurais visité la pièce », a expliqué le soi-disant bailleur. Xavier rentre à Nkongsamba, convaincu d’avoir réalisé une bonne affaire. « Il m’avait remis une facture signée et cachetée. Je savais alors que la chambre m’était acquise », affirme-t-il.

C’est  lorsque Xavier Djiké s’efforçait d’ouvrir la serrure de « sa » chambre, qu’un locataire lui a fait comprendre que le propriétaire des lieux est absent « Rodrigue est en congé », a-t-il hurlé. Des sources nous ont indiqué que le bailleur de la cité ne réside pas au pays et que le concierge est en déplacement.

© Le Jour : Mercides Sokoudjou

Populaires cette semaine

To Top