Features

Cameroun: Trois millions de personnes exposées à la sous-alimentation

sous-alimentation-au-Cameroun

La région de l’Extrême-Nord au Cameroun est la plus touchée, selon le Minepia qui a donné un point de presse mercredi à Yaoundé.

C’est gagné pour le Cameroun : « Notre pays a atteint la cible de l’objectif du millénaire pour le développement N°1 (Eliminer l’extrême pauvreté et la faim) avant l’échéance de 2015. Ce qui lui a valu un diplôme d’excellence attribué par le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en juin 2013 ».

Une affirmation du Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), face à la presse mercredi dernier à Yaoundé. Sauf que, malgré la performance nationale, relève le ministre, « 15,7% de la population camerounaise, soit environ 3 millions de personnes, sont encore exposées à la sous-alimentation ». C’est dire combien les défis à relever pour assurer la sécurité alimentaire pour tous restent nombreux et complexes. La sortie de Minepia se faisait en prélude à la 34e Journée mondiale de l’Alimentation (JMA), célébrée hier, 16 octobre 2014. Un temps d’arrêt institué par la FAO, question de sensibiliser le public sur les problèmes de la famine et de la malnutrition. La célébration de la JMA donne ainsi l’occasion d’évaluer le chemin parcouru dans la lutte contre ces fléaux et de définir les nouvelles actions à engager en vue d’y trouver des solutions appropriées.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’assemblée générale des Nations Unies a en effet proclamé 2014 comme « Année internationale de l’agriculture familiale » (AIAF). C’est tout naturellement que le thème de cette 34e édition de la JMA est : « L’agriculture familiale : nourrir le monde, préserver la planète ». Au Cameroun, selon le Dr Taïga, l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des exploitations familiales agropastorales est au cœur des préoccupations du gouvernement. « Avec l’appui des partenaires bilatéraux et multilatéraux, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) et le Minepia mettent en œuvre plusieurs projets conjoints axés sur le renforcement des capacités techniques, managériales et organisationnelles des agriculteurs familiaux. En plus des appuis au développement des coopératives de producteurs ».

Pour la JMA 2014, plusieurs activités en vue au Cameroun. La célébration en elle-même est différée au 22 octobre prochain à Ayos dans le département du Nyong-et-Mfoumou, région du Centre. « Ce sera également l’occasion de lancer la collecte des fonds pour le compte du Telefood 2014, qui se tiendra le 11 décembre », a annoncé le Minepia. Déjà, du 9 au 12 décembre 2014, une conférence internationale sera organisée au Palais des congrès de Yaoundé, sous le thème : « Quelles politiques publiques d’accompagnement de l’agriculture familiale pour relever les défis de l’agriculture de seconde génération ».

Félicité BAHANE N | Cameroon-tribune

Populaires cette semaine

To Top