Features

Cameroun – Terrorisme: Deux jeunes filles kamikazes interceptées à Limani, frontalière du Nigeria

Kamikazes-Boko-haram-Kolofata

Vendredi 25 mars dernier, les membres du Comité de vigilance du Département du Mayo Sava ont déjoué un attentat kamikaze qui se préparait, selon les responsables administratif, pour le dimanche de Pâques. Deux jeunes filles ont été appréhendées portant des explosifs par devers elles.

«Au tour de 20h, nous avons eu une alerte qui faisait de trois kamikazes lancés entre Banki, Limani et Amchidé. Aussitôt nous avons informé les autorités administratives. L’information est allée vite, les membres du Comité de vigilance se sont mis au travail. Dès la nuit on a pu mettre la main sur deux kamikazes. Une s’est enfui vers le Nigéria», a déclaré au micro de la CRTV, la radio nationale, le préfet du Mayo-Sava, Babila Akao.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’une d’elles aurait indiqué être originaire de la localité de Chibok au Nigeria, où, a-t-elle ajouté, elle avait été scolarisée. Les autorités camerounaises de la région ont confirmé cet aveu. Le préfet du Mayo-Sava, Babila Akao, a néanmoins invité à la prudence. «Cette affirmation n’engage qu’elle», a-t-il notamment commenté, insistant sur le fait que cet aveu et d’autres informations données par cette jeune kamikaze devaient impérativement être confrontés aux données dont disposent les autorités nigérianes sur les 219 lycéennes enlevées par Boko Haram à Chibok en avril 2014. De sources militaires, au moment de leur interpellation, les jeunes kamikazes portaient chacune 12 kilos de charges explosives. Les autorités pensent qu’elles ambitionnaient de faire un carnage en ce week-end pascal dans les églises et autres lieux de rassemblement.

Les autorités ont également salué l’action des membres du Comité de vigilance. «Nous avons constaté qu’il y a un réel changement dans la stratégie, mais également l’effectivité et les résultats. Nous magnifions cet acte et nous demandons aux Comités d’aller de l’avant, et aux populations de collaborer avec toutes les forces vives», a laissé entendre le Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary.

Sources : Cameroon-Info

Populaires cette semaine

To Top