Actu'Décalée

Cameroun: Tentative d’assassinat de l’ancien bâtonnier Maitre Charles Tchoungang ?

La seconde audience du procès d’Ahmed Abba, correspondant en langue haoussa de Radio France Internationale (RFI) dans la partie septentrionale du Cameroun, a été marquée d’entrée de jeu par une déclaration fracassante de Maitre Charles Tchoungang, avocat d’Ahmed Abba. Ce dernier est accusé de «Complicité d’acte de terrorisme et non dénonciation d’acte de terrorismes» par l’Etat du Cameroun qui est en guerre dans la région de l’Extrême-Nord depuis trois ans contre Boko Haram, la secte d’origine nigériane.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Apres avoir demandé la permission pour s’adresser au président du Tribunal, l’avocat de l’accusé a fait savoir à la surprise générale, qu’il a échappé à un assassinat dans la nuit d’hier dimanche à ce lundi 28 Mars 2016. «A mon arrivée à Yaoundé hier soir, je suis descendu à l’hotel Djeuga palace. A la réception, on m’a attribué la chambre 407. Pendant que je regagnais ma chambre, j’ai été agrippé dans l’ascenseur par trois inconnus. Sur le coup, j’ai eu une sensation de piqûre. Je me suis réveillé ce lundi, complétement nu dans la chambre 240. Je ne retrouve nulle part mes effets; mes téléphones et la clé de ma voiture. Monsieur le président du tribunal, j’ai été séquestré, drogué et fouillé de fond en comble. Certainement que mes bourreaux cherchaient à me soutirer les documents en rapport avec le dossier de mon client» a relaté le bâtonnier du Cameroun de 2006 à 2009. Selon lui, il a été victime d’une tentative d’assassinat. Après cette histoire rocambolesque qui a provoqué la suspension de l’audience, le procès d’Ahmed Abba a été relancé…

L’accusé, âgé de 37 ans, avait plaidé non coupable lors de la première audience qui avait eu lieu le lundi 29 février 2016, soit environ huit mois après son interpellation.

Sources : Cameroon-Info

Populaires cette semaine

To Top