Features

Téléphonie mobile: Les «callboxeurs» mettent une pause à leur grève

callboxeurs_mtn_Téléphonie_mobile

Ils ont accepté de suspendre leur mouvement d’humeur pour une semaine, à la suite d’une concertation initiée par le gouvernement. Les consommateurs du crédit de communication téléphonique peuvent à nouveau effectuer leurs transferts auprès des « callboxeurs ». Ces agents de distribution dudit crédit de communication ont suspendu leur mot d’ordre de grève ce 9 mars 2016, 24 heures après avoir initié leur mouvement.

C’est la résultante d’une concertation ce mercredi en fin de matinée au ministère des Postes et télécommunications. Autour de la patronne des lieux, Minette Libom Li Likeng, les représentants des deux principaux syndicats à l’origine de la grève, le Syndicat des délégués commerciaux distributeurs des produits de télécommunication au Cameroun (SYDECDIPROTEC) et la Confédération syndicale des travailleurs du Cameroun (CSTC), ainsi que les représentants des sociétés de téléphonie mobile, Orange, Mtn, Nextell et Camtel.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A l’issue des travaux, les grévistes ont formulé 13 recommandations. Celles-ci doivent être mises en œuvre au plus tard le 16 mars 2016, faute de quoi, les manifestants vont reprendre leur mouvement. Ces recommandations sont en fait l’économie des multiples revendications des « callboxeurs ».

Entre autres « 50% des bénéfices pour toute la chaîne de distribution, la restitution de tous les crédits volés ou soutirés même lors des perturbations du réseau, le paiement par les opérateurs de téléphonie mobile de tous les taxes d’occupation temporaire de chaussée et les régis publicitaires », énumère Nathan Stève Mentsinde, le secrétaire général du SYDECDIPROTEC. Il prévient que le mouvement reprend dans une semaine, jusqu’à ce que leurs revendications trouvent des solutions.

Jean-Marie Nkoussa

Populaires cette semaine

To Top