Features

Cameroun – Suspension d’Abah Oyono: Le merci des artistes à Ama Tutu Muna

ama-tutu-muna-cour-suprême-Mbog-Liaa
Ils étaient près d’une quarantaine d’artistes musiciens, pour la plupart drapés des couleurs nationales, à manifester leur joie ce mercredi 18 décembre 2013, au siège de la Commission permanente de médiation et de contrôle (Cpmc) sis à NIongkak, à Yaoundé. Ceci fait suite à la décision prise la veille par la ministre des Arts et de la Culture de suspendre pour 3 mois, le Pr Jean Calvin Aba’a Oyono, président de ladite Commission.
Cette décision fait suite à une correspondance adressée le 13 décembre dernier au président de la Cpmc dans laquelle Ama Tutu Muna l’accuse d’avoir, lors de l’AG élective du 2 novembre dernier, foulé au pied les textes qui régissent le processus électoral à la Socam.Cette lettre était accompagnée d’une autre dans laquelle la Minac signifiait à Ndedi Eyango, Pca nouvellement élu de la Socam, que sa nationalité américaine ayant été confirmée, son élection a par conséquent violé les statuts de la Socam. La ministre ‘a donc donné I 0 jours au Pca de la Socam pour se conformer à la norme. Autrement dit, il devra soit renoncer à la nationalité américaine, soit démissionner de son poste de Peu de la Socam s’il compte garder cette nationalite.
On comprend la joie qui inondait les visages de la quarantaine d’artistes-musiciens qui ont pris d’assaut l’entrée du bâtiment qui abrite les bureaux de la Cpmc. (cette joie se lisait d’ailleurs sur les pancartes de fortunes déployées par ces artistes et sur lesquelles on pouvait, lire: «vive la nationalité camerounaise», «fini le faux dans le droit d’auteurs au Cameroun», «vive le ministre des arts et de la Culture, vive S.E Paul Biya », «vive le respect des statuts de la Socam, vive l’hymne national».Pour Ledoux Marcellin, porte-parole de ce groupe d’artistes, c’est le fruit d’une longue bataille menée par eux depuis près d’un mois: «nous sommes venus exprimer notre joie et notre gratitude au ministre de la Culture qui a entendu nos cris, elle a répondu favorablement à nos revendications du 25 novembre dernier», souligne l’auteur du titre à succès «reviens ma poupée».
Parmi ces artistes, se trouvaient entres autres Déesse Binta, Dieu Ngolfe, Jack Palance, J.B Essomba, Thierry Lamy.Pour mémoire, le 25 novembre dernier, ces mêmes artistes se sont regroupés devant le siège de la Socam au quartier Mfandena pour réclamer le départ d’Aba’a Oyono et contester la nationalité de Ndedi Eyango. Au moment où nous mettions sous presse, les bureaux de la Cpmc étaient toujours sous scellés. En attendant d’être occupé par Irène-Mélanie Gwénang, précédemment chef de la cellule juridique du ministère des Arts et de la Culture, qui assurera l’intérim à la présidence de la Cpmc.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

WebAdmin

Populaires cette semaine

To Top