Features

Cameroun-Sierra Leone: Les Lions Indomptables ou le match de la revanche

lions-indomptables-can-match

Premier du groupe D avec 7 points, soit à un seul point de la Côte d’Ivoire, le Cameroun doit impérativement arracher une victoire ce mercredi après-midi pour garder son fauteuil de solide leader. Tenus en échec samedi dernier, Stéphane Mbia et ses lions indomptables jurent de renverser la vapeur et poursuivre leur aventure sur la voie royale qui mène vers la Can 2015.

Reconquérir le cœur d’un public contrarié après le match nul et vierge de samedi dernier (0-0). Les poulains de Volker Finke ont du grain à moudre pour cette 4e journée des éliminatoires de la Can 2015. L’Acte II de ce Cameroun-Sierra-Léone sonne comme une revanche, mieux, comme un match de confirmation pour le Onze camerounais qui a habitué ses fans ces derniers temps à des victoires, avec des buts et la manière. Autant le dire, la reconstruction, quoique graduelle, comme a tenté de se justifier Stéphane Mbia, en conférence d’après-match, doit absolument briller à nouveau cet après-midi sur la pelouse de ce même stade omnisport Ahmadou Ahidjo, théâtre du match aller il y a quatre jours. Les Lions indomptables doivent prouver que les belles performances qu’ils ont réalisées à l’issue des deux premières confrontations de cette campagne qualificative (Rd Congo et Côte d’Ivoire Ndlr) n’étaient pas de la poudre aux yeux. 

Franck Kom forfait

Et pour y arriver, ils doivent mouiller le maillot. Même si c’est sans Franck Kom qu’ils vont devoir composer. Sorti sur blessure samedi dernier, le milieu de terrain de l’Etoile sportive du Sahel est contraint au forfait. Crédité d’un match plein, l’ancien sociétaire de la Panthère sportive du Ndé devra regarder la confrontation de ce jour sur le banc. Le sélectionneur des Lions indomptables, Volker Finke l’a annoncé lors de son point de presse ouvert à la presse et au public, au stade annexe du Centre d’excellence de la Caf de Mbankomo. Conséquence de cette blessure, « Georges Mandjeck sera titulaire », dixit le sélectionneur national qui a même expliqué que la titularisation de Kom n’était que la conséquence de l’indisponibilité du joueur de Kayseri Erciyesspor (Turquie) aligné face à la Rdc et la Côte d’Ivoire. Mais depuis, « tout va pour le mieux », a-t-il renchérit. 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Sueurs froides

Nicolas Nkoulou lui, n’a pas fini de donner des inquiétudes avec son bandage autour du genou. Si à cela il faut ajouter ses présences sporadiques aux séances collectives d’entraînements (il travaille toujours de son côté avec le préparateur physique, Christophe Manouvrier Ndlr), il est à craindre que le défenseur de l’Olympique de Marseille ne soit pas au top de sa forme. Même si Finke préfère rester confiant quant à la titularisation du patron de la défense des Rois de la forêt. Car, explique-t-il, il s’agit plus de « prévention » qu’autre chose. Les joueurs, eux, promettent de tout donner, rectifier le tir et venir à bout de cette équipe des Leone Stars qui n’entend pas se laisser dévorer aussi facilement.

« On a déjà commencé à travailler avec le coach. On a revu la vidéo, on sait à quoi s’en tenir au match retour. On a encore une journée pour mettre quelque chose de bien en place. Je crois qu’on a envie de gagner, et qu’on gagnera mercredi (aujourd’hui). Il va forcément falloir montrer un autre visage. Parce que celui qu’on a montré n’a pas été à la hauteur des deux premiers matchs. Mais tout n’est pas à jeter à la poubelle. Ça ne va pas être un match facile. Mais on espère qu’au bout des 90 minutes, on sortira victorieux de cette rencontre », rassure Benjamin Moukandjo.  

Organisation de jeu

Enoh Eyong, conscient qu’ils ont souffert dans les duels samedi passé, pense que ce match retour sera l’occasion pour les fauves de mieux se créer des espaces, de jouer rapidement et de mieux organiser le jeu au milieu de terrain. « Je crois que nous allons aborder le match avec une meilleure approche, en se disant qu’il faut tout faire pour se créer des solutions », lâche-t-il. Et Edgar Salli alors ? Le milieu de terrain entré en lieu et place de Moukandjo jure qu’il faudra mouiller le maillot, pour défendre l’honneur du pays de Roger Milla.

« Je crois qu’on a essayé de tout donner, ça n’a pas marché, on n’a pas pu remporter les trois points. Il y a un autre match et on va tout donner pour essayer de remporter la victoire ».

Jour de vérité donc ce mercredi à 15h 30. Cette fois, les Lions devront tout faire pour garder leur statut de leader de ce groupe D où le poursuivant immédiat a pour nom : la Côte d’ivoire avec au compteur, un point de moins que le Cameroun (6 points). Balle au centre !

Christian TCHAPMI

Populaires cette semaine

To Top