Features

Sérail: Pas d’obsèques officielles pour Louis Bapes Bapes !

obseques_bapes_pabes_03mar2016
Décédé le 5 février 2016, Louis Bapès Bapès sera inhumé ce samedi 5 mars à Nkelngond, son village natal, situé dans le département de la Sanaga Maritime, région du Littoral. L’ex-ministre des Enseignements secondaires n’aura pas droit à des obsèques officielles. Le constat émane de Le Jour.
Le quotidien privé a observé lors de la cérémonie de mise en bière le 3 mars à l’hôpital général de Yaoundé, qu’il n’y avait pas une gerbe de fleurs du couple présidentiel comme c’est généralement le cas avec les hautes personnalités décédées.
N’empêche, la cérémonie a mobilisé du beau monde, dont ses anciens collègues du gouvernement. « Une vingtaine de membres du gouvernement et anciens ministre, entre autres, Fame Ndongo, René Sadi, Narcisse Mouelle Kombi, Grégoire Owona, Bidoung Mkpatt, Nganou Djoumessi, Koung à Bessike, Madeleine Tchuinte, Moukoko Mbonjo, Adoum Garoua, ont pris part à ce premier temps fort. Il y avait également le secrétaire général du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), Jean Nkuete, une forte délégation du Cercle des amis du Cameroun (CERAC) conduite par Linda Yang, l’épouse du Premier ministre, des amis, et plusieurs connaissances », détaille Le Jour.
Bapès Bapès a rendu l’âme à l’hôpital général de Yaoundé à 73 ans des suites de maladie. C’est un haut-commis de l’Etat chevronné qui quitte la scène. Il est entré au gouvernement en 2002 comme ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle. Un poste qu’il occupera jusqu’en 2004. Cette année, il est porté à la tête du ministère des Enseignements secondaires (MINESEC) où il va rester jusqu’au 2 octobre 2015. Son magistère dans ce département ministériel reste très marqué par son passage à la prison centrale de Kondengui alors qu’il était encore en fonction.
 
Interpellé le 31 mars 2014, il sera libéré le 1er avril de la même année. Soit 24 heures de prison pour Bapès Bapès. Certains avaient qualifié cet acte d’humiliation suprême. Pourtant, le lendemain de sa sortie de prison, le ministre était à son bureau à 7 heures du matin. Les charges contre lui ne seront guères abandonnées. Il était régulièrement convoqué au  Tribunal criminel spécial pour une affaire de détournement présumé de 550 millions de Fcfa, relative aux primes et perdiems, non payés aux responsables de l’organisation des examens et concours pour le compte des exercices 2005-2009.
 
Louis Bapès Bapès est né le 17 avril 1943 à Klengond. Avant d’arriver au gouvernement, il a été pendant 25 ans directeur général de la Mission d’aménagement et de Gestion des zones industrielles (MAGZI).

Populaires cette semaine

To Top