Présidentielle 2018: Paul Biya a validé le discours de Mbombo Njoya avant sa lecture à Bafoussam

Posted on mars 14, 2016, 1:57
2 mins

Avant la lecture de son discours controversé à le 20 février 2016, le sultan roi des Bamouns a requis le quitus du chef de l’Etat. Selon le quotidien Mutations du vendredi 11 mars 2016, des sources bien introduites et concordantes indiquent que le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya, chef de la délégation permanente du RDPC pour la région de l’Ouest, a fait tenir au chef de l’Etat par le biais de son conseiller spécial, le contre-amiral Joseph Fouda, son projet de discours avant le meeting du 20 février 2016. D’après le journal, le document est revenu avec une mention du chef de l’Etat écrite au stylo. Cette mention donnait le «feu vert présidentiel».

Sur la base de ces indiscrétions, le Président de la République «ne voit pas d’un mauvais œil les appels des partisans, mais il souhaite que tout s’achève en apothéose dans le cadre des congrès prévus par les textes du parti. De plus, Paul Biya n’est pas opposé à l’hypothèse d’une élection anticipée», peut-on lire. Pour le journal, le Chef de l’Etat est d’avis comme le sultan que les clés du bonheur du se trouvent encore aujourd’hui entre ses mains, et qu’il doit choisir la bonne clé «s’il ne veut pas échouer dans les poubelles de l’histoire».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Des sources bien introduites du quotidienaffirment qu’au lendemain de l’ouverture de la session parlementaire, les députés et les sénateurs se pencheraient sur une modification probable de la constitution intégrant les aspects déjà évoqués. Il s’agit notamment de l’introduction d’une disposition sur l’élection anticipée, la réduction d’un mandat présidentiel à cinq ans renouvelable une fois, l’instauration d’un poste de vice président,  l’abaissement de l’âge électoral à 18 ans, etc. Des observateurs entrevoient une élection en octobre 2016, ou au plus tard au premier trimestre de l’année 2017.

Géraldine IVAHA


Technico-commercial, à Djigicom, A étudié à IUT fotso victor de bandjoun, Habite à Yaoundé, Célibataire, Suivi par 72 personnes