Features

Perturbation du réseau téléphonique: Accusé par Orange, Camtel réplique !

sécurité-Camtel-téléphonie-mobile-Internet-3G-subventions

Pendant près de cinq jours, à partir du week-end dernier, les abonnés des compagnies de téléphonie Orange et Mtn, ont eu du mal à joindre leurs correspondants.

«Je ne parvenais carrément pas à appeler. Le réseau pour les appels et même internet avaient disparu. Ça m’a causé des désagréments et des pertes énormes» se plaint Mbakop Patricia. Lorsque la situation est retournée à la normale, MTN et Orange ont publié des Communiqués et envoyé des SMS à leurs clients pour s’expliquer et s’excuser:

«Chers clients, le week-end dernier, nous avons fait face à des perturbations sur notre réseau, avec comme conséquence l’impossibilité pour certains de nos abonnés d’émettre ou de recevoir des appels ou des sms. Le problème est à présent résolu par nos équipes d’ingénieurs. Les clients affectés sont cependant priés de redémarrer leurs téléphones portables si les problèmes de connexion persistent. MTN présente ses sincères excuses pour tout désagrément causé et remercie son aimable clientèle pour la fidélité et la confiance placées en MTN». Tel est le contenu d’un communiqué de la compagnie MTN à l’intention de ses abonnés.

L’entreprise Orange Cameroun a aussi publié un SMS en accusant le concurrent Camtel d’être la source de ses malheurs:

«Après les perturbations d’hier suite à la rupture de la fibre optique gérée par Camtel, la situation s’est normalisée. Merci pour votre patience et fidélité».

Attaqué, Camtel a répondu du tac au tac dans un communiqué publié dans la nuit d’hier, 23 février 2016.

«Une large communication entreprise par un partenaire à l’exploitation de l’infrastructure Fibre Optique, fait état de dysfonctionnements dans son réseau, survenus le lundi 22 février, et qui auraient créé des perturbations dans les communications de sa clientèle. Cette situation, suivant le SMS diffusé par Orange Cameroun à tous ses abonnés, est le fait de : « …la rupture de la fibre optique gérée par Camtel ». Fin de citation. A cet effet, la Cameroon Telecommunications tient à apporter à l’attention de l’opinion nationale et internationale, les précisions ci-après:

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

1) En date du 22 février 2016 à 19 heures 15 minutes, un incident est survenu dans la localité de Pouma, et a déclenché nuitamment l’intervention des techniciens de Camtel, dans l’optique de rétablir la liaison fibre optique interrompue suite à une attaque de rongeurs. Du fait de l’accès pénible et des difficultés à repérer le point d’impact, c’est le 23 février à 12H 30 minutes que le trafic sur cet axe a repris ;

2) Pour sécuriser les communications de l’ensemble de ses abonnés et partenaires, Camtel a effectué le basculement automatique de tout le trafic du réseau fibre optique, sur le tronçon de secours Douala-Bafoussam-Yaoundé. Cela a contribué à ramener la durée des perturbations de quelques minutes seulement ;

3) Cependant, les partenaires dont le trafic ne passe pas par nos équipements actifs ne pouvaient pas bénéficier de la mise en œuvre de la protection susmentionnée. Aussi, convient-il de rappeler, qu’en tant qu’institution de la république, Camtel ne saurait «gérer la fibre optique» dans le sens d’une allusion sibylline telle qu’invoquée. Elle en assure l’utilisation équitable, sur la base des demandes exprimées et étudiées d’accord parties avec chacun des partenaires du secteur des télécommunications. Par ailleurs, des incidents comme celui que nous déplorons à Pouma sont un fait récurrent dans tous les réseaux filaires où qu’ils existent à travers le monde».

Pour conclure sa réaction, Camtel renvoie Orange dans la révision de ses cours sur la déontologie en communication. «En même temps que nous implorons l’indulgence de nos partenaires victimes des désagréments provoqués par cette perturbation très indépendante de la volonté de Camtel, nous en appelons au respect de la déontologie dans les actions de communication, comme l’exige la loi N°2006/018 du 29 décembre 2006 en son article 34 : « Est interdite toute publicité de nature à déconsidérer une entreprise ou un produit spécifique ou comportant sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur ». Fin de citation.»

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top