Société

Cameroun: Paul Biya honore les soldats

paul_biya_militants_Boko-Haram-police-cameroun

Des décrets du président de la République attribuent la médaille de la vaillance à plus de 400 d’entre eux qui se sont distingués au combat. Ils sont officiers supérieurs, officiers, sous-officiers, militaires de rang en service au sein du Bataillon d’intervention rapide (BIR) et dans les autres unités des forces de défense du Cameroun.

Ils se sont notamment distingués par leur abnégation, leur patriotisme et leur détermination à défendre l’intégrité territoriale du Cameroun dans le cadre de la guerre contre la secte islamiste Boko Haram et sur d’autres parties du territoire national. Ces hommes viennent d’être distingués par le président de la République, chef des Armées. En effet, trois décrets signés hier attribuent la médaille de la vaillance à ces valeureux soldats. Ce sont environ 406 personnels, tous grades confondus, qui ont ainsi été distingués par le chef de l’Etat, chef des Armées.

Les 128 sous-officiers ont, pour leur part, « conduit en tant que chef de poste ou de patrouille, avec détermination et bravoure, plusieurs -combats ayant permis de repousser les assauts des membres du groupe terroriste Boko Haram, sauvegardant ainsi l’intégrité du territoire national… » Quant aux militaires de rang, les plus nombreux, 240 personnes, le texte de citation indique que « par leur courage, leur abnégation et leur détermination ont activement contribué à repousser plusieurs assauts des membres du groupe terroriste Boko Haram, sauvegardant ainsi l’intégrité du territoire national… »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il faut indiquer que la médaille de la vaillance fait partie des distinctions prévues dans le cadre de l’ordonnance N°72/24 du 30 novembre 1972 portant organisation des Ordres nationaux et de la Grande chancellerie de la République du Cameroun. Il s’agit « de récompenser les actes exceptionnels de bravoure accomplis par les membres des forces publiques » du Cameroun. Cette distinction peut donc être conférée de façon exceptionnelle « à toute personne ayant accompli un acte de bravoure au cours d’opérations de guerre ou de maintien de l’ordre quelles que soient ses fonctions ou sa nationalité. » Les différents décrets du président de la République, chef des Armées sont d’ailleurs suffisamment explicites sur les actes posés par ces soldats dans le cadre de la guerre que notre pays mène contre la secte islamiste Boko Haram. Par ces différents actes, le président de la République a tenu à distinguer ces hommes qui œuvrent en ce moment, parfois au péril de leurs vies, à la protection de l’intégrité du territoire national dans la partie septentrionale du Cameroun.

Jean Francis BELIBI

Populaires cette semaine

To Top