Features

Cameroun – Opération Épervier: Yves Michel Fotso écope une deuxième fois de la prison à vie

Yves Michel Fotso écope une deuxième fois de la prison à vie

Photo: (c) Archives

C’est inédit dans l’histoire de la lutte contre les deniers publics au Cameroun. Déjà condamné à 25 ans de prison, Yves Michel Fotso a écopé de deux peines de prison à vie en l’espace de quatre jours. La dernière condamnation a été prononcée vendredi 29 avril 2016. Le récit est fait par Le Jour, édition du 3 mai.

«La sentence n’a alors pas surpris la poignée de personnes qui se trouvaient dans la salle d’audience du Tribunal Criminel Spécial (TCS) vendredi dernier un peu après 17h, lorsque le juge Francis Claude Moukouri a prononcé d’une voix monocorde la prison à vie à l’encontre d’Yves Michel Fotso. Suite à cela, le Tribunal a ordonné la confiscation des comptes logés à la BICEC, à Afriland first bank, à la CBC, à UBA, pour ne citer que ces banques. Ces comptes appartiennent pour la plupart aux sociétés dans lesquelles Yves Michel Fotso possède des intérêts économiques. Il s’agit de la Fotso group holding, de la Capital financial holding, de la Clean oil logistic et de la Clean oil recording».

Comme l’indique le journal, pour cette autre peine, l’ancien Administrateur Directeur Général de la Camair a été  «reconnu coupable d’un détournement de 10, 057 milliards FCFA, l’accusé a été condamné a versé 20 milliards FCFA à la liquidation de la Camair, préjudice moral, préjudice économique et frais de justice confondus. À l’État du Cameroun, il devra payer la somme de 20 millions FCFA».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette deuxième condamnation marque la fin du procès lié au volet 1 de l’affaire de la Camair. Les chefs d’accusation sont synthétisés par Le Jour: « Il a été reproché à Yves Michel Fotso d’avoir distrait 8, 934 milliards FCFA en ‘‘mettant en berne’’ le contrat d’achat de deux aéronefs auprès de la société Bombardier. (…) Il est aussi  reproché à Yves Michel Fotso d’avoir payé à la société Aircraft, dont il est présenté comme étant le promoteur, la somme de 4,053 milliards FCFA débitée du compte Camair logé à la CBC (…)  Dans le cadre de l’indemnisation du 747 combi, un avion appartenant à la Camair, suite à l’accident survenu à Paris, l’assureur a versé 29 milliards FCFA à la Camair en quatre acomptes. Ces paiements se sont effectués en dollars. Soit, 10 millions de dollars en janvier 2001, 15 millions de dollars en février 2001, 1,5 million de dollars en avril 2001 et 2,2 millions de dollars en juillet 2001. Sur instruction de Yves Michel Fotso, a soutenu l’accusation, ces paiements ont été libellés dans le compte de la CBC logé à la BNP Paris au lieu de les transférer dans le compte de la Camair logé à la CBC Douala. L’accusation martèle que par cette opération, l’accusé a permis à la CBC de bénéficier des intérêts de l’ordre de 4,666 milliards FCFA que la Camair aurait du bénéficier. Enfin, Yves Michel Fotso est accusé d’avoir vendu l’épave du Boeing 747 Combi à une société de location d’avions à hauteur de 1,4 milliard FCFA sans, toutefois, reverser cette somme à la Camair».  

Jean-Marie Nkoussa

Sources : Cameroon-Info

Populaires cette semaine

To Top