Culture'Urbaine

Cameroun – Musique: Sortie du nouvel album de Narcisse Prize

L’artiste camerounais a présenté ce mercredi 30 octobre 2013, sa nouvelle galette musicale intitulée «Sassayé», dans un hôtel de Yaoundé.

Animateurs, fans et journalistes se sont retrouvés massivement au Hilton Hotel ce mercredi 30 octobre 2013, pour entendre le nouvel album de Narcisse Prize intitulé «Sassayé».Composé de 10 titres munis d’accents nouveaux, gravitant autour de l’amour et de la providence, la nouvelle œuvre musicale de Prize a été enregistrée à Douala, Buea, Londres et Paris. Elle offre essentiellement du makossa new look et a bénéficié de la collaboration de plusieurs têtes couronnées de la musique.

Ce produit est largement ouvert aux influences musicales, puisées dans d’autres pays du continent noir. Durant la préparation de l’album à Paris, Prize a travaillé dans le même studio que Mokobé et DJ Arafat (meilleur artiste africain de l’année 2012 Koras, deux gros calibres de la musique ivoirienne qui ont voulu bosser avec Narcisse Prize. Une offre déclinée par notre compatriote, estimant que son style n’avait rien en commun avec celui des stars ivoiriennes. Mais ces derniers ont insisté, arguant que leur répertoire s’abreuve copieusement aux sources du makossa et du makassi.

Pourquoi le titre «Sassayé»?
Selon Narcisse Prize, Sassayé est le symbole du partage. C’est une façon pour lui de dire aux mélomanes, prenez-moi gratuitement.

Soutien des bikutsimen de Yaoundé
Lors de la cérémonie de présentation de cet album, on a remarqué la présence de Racine Sagath et Justice Béyéné. Ces artistes qui font dans le bikutsi, n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de Narcisse Prize, qui est leur frère malgré ses origines sawa. C’est pour cette raison qu’ils ont choisi de l’accompagner. Narcisse Prize a quant à lui, avoué qu’il entretient des liens très solides avec ses collègues. Grâce à cela, l’harmonie règne entre leurs familles respectives.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le coût de Sassayé n’a pas été donné. La campagne de promotion est en préparation. Si rien ne change, elle va commencer au mois de novembre prochain. Des expéditions sont programmées à l’intérieur et à l’extérieur du Cameroun. Même les coins les plus reculés de la République, seront atteints par cette campagne.

Dans Sassayé, Narcisse a pris la résolution de revoir l’orchestration du makossa. Il est question pour lui de sortir des sentiers battus. En dépit du temps qui passe, le makossa est resté ancré dans les vieux schémas et ses pratiquants doivent absolument lui donner un souffle nouveau. A titre d’illustration, Narcisse Prize a évoqué le cas du Nigeria. En ce moment, les chanteurs de ce pays limitrophe du Cameroun font un véritable tabac. Ceci s’explique par le fait qu’ils ont effectué un travail de fond.

Nécessité de repenser la musique camerounaise
Cyrille Bogiko qui faisait office de modérateur aux côtés de Paul Mahel, a souligné que la musique camerounaise est en perte de vitesse. Durant un séjour au Nigeria, Bogiko a constaté amèrement que là-bas, les night clubs ne jouent pas du tout les chansons camerounaises. Comme il y avait plus d’une vingtaine de Camerounais dans une boîte de nuit de Lagos, deux morceaux de chez nous ont été joués. Quand ils ont demandé au disc jockey de poursuivre l’animation avec les musiques camerounaises, le maître des lieux est rentré dans une vive colère et a ordonné aux videurs de les évacuer de la salle. C’est ainsi que nos concitoyens ont été jetés dehors. Il faut reconnaître que notre musique est malade. Narcisse Prize a déclaré que la musique camerounaise ne fait plus courir les foules en Occident. Récemment, des musiciens camerounais ont organisé un spectacle à Paris. Cette activité culturelle n’a pas connu le succès escompté. Plus tard, lorsque Patience Dabany s’est produite au même endroit, elle a fait salle comble. Pourtant autrefois, ce sont les Camerounais qui cassaient la baraque. On souhaite que le nouvel album de Narcisse Prize, se montre conquérant sur le marché de la musique.

Lucien EMBOM | Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top