Features

Les médecins refusent d’intervenir faute d’argent, enceinte elle se fait opérer à la lame

Laquintinie-hôpital-médecins

Au Cameroun, il faut payer ou déposer une forte somme d`argent en guise de caution, à l`hôpital avant de se faire soigner. Le système sanitaire du pays est dans un tel état de déliquescence avancé, que beaucoup de camerounais, ne font plus confiance, ni aux institutions sanitaires locales, ni aux médecins du pays dont certains sont plus portés vers l`appât du gain.

Conséquence, en cas de soucis de santé, les dirigeants et les camerounais plus fortunés, privilégient l`étranger, où ils trouvent des structures hospitalières plus modernes et un personnel plus accueillant.

Ce samedi à Douala, une jeune femme enceinte, a été refoulée, à l`entrée de l`hôpital Laquintinie, faute d`argent. D`autres sources de l`info sphère, indiquent que la femme est arrivée à l`hôpital déjà morte.

Faute d`argent la structure sanitaire a refusé de la recevoir, apprend-on.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Face à ce refus, pour donner une chance aux `enfants visiblement encore vivants dans le ventre de leur mère, à l`aide d`une lame de chirurgie, l`accompagnatrice a soumis la femme enceinte à une opération chirurgicale. Les enfants n`ont pas pu être sauvés, rapportent des journalistes depuis la métropole économique.

Elle a posé l`acte de  » chirurgie » sous les yeux indifférents des médecins et infirmiers de la maternité « Ashanti Diamant` inaugurée le 22 février 2016, et présentée par les autorités comme une structure,  » moderne », qui devait contribuer à améliorer les conditions d`accouchement dans cette structure sanitaire réputée de la ville de Douala.

Armand Ougock

Populaires cette semaine

To Top