Features

Cameroun – Mauritanie : Volker Finke hué par le public

volker-finke Kana-Biyik-lions-indomptables

Le sélectionneur des Lions indomptables est sorti sous escorte policière malgré le score de 1-0 face à la Mauritanie hier. Plateau de Mfandena en cette soirée du 14 juin 2015. Le public est amassé juste à la sortie du stade de part et d’autres. Là où des personnalités garent leurs véhicules. Sous l’aile de la tribune A aussi. Le bus des Lions indomptables est stationné. Il est gardé par moult policiers déployés en ces lieux pour l’occasion.

A la sortie du sélectionneur national Volker Finke qui revient de la traditionnelle conférence de presse d’après match, l’homme est accueilli par des cris du genre “Finke mouilleur, Finke mouilleur”. Dans la foule, certains vont jusqu’à demander à l’entraineur de l’équipe fanion seniors messieurs du Cameroun “s’il est réellement un entraineur de football”. “C’est quoi cet amateurisme?” ou bien “on t’a envoyé Finke?” s’interrogent les uns et les autres, couroucés.

C’est que, le public réclamme à l’entraineur de 67ans et dont le contrat a expiré le 24 mai dernier de n’avoir pas “mouillé le maillot” au regard de son disposif tactique du jour. Non loin de là pourtant, une femme brandit une pancarte sur laquelle est inscrit ” bravoooo les femmes”. Celle-ci fait allusion aux pouliches de Carl Enow Ngachu qui ont laminé l’Equateur par un score de 6-0. Les Camerounaises réalisaient ainsi leur entrée fracassante à Vancouver au Canada dans la nuit de lundi à mardi dernier au moment où alors elles prennent part pour leur première fois à une phase finale de la Coupe du monde féminine de football. “Eto’o, Eto’o..” reclamme le public comme un seul homme.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A leur passage au stade Ahmadou Ahidjo, certains joueurs aussi sont hués. Tous ceux qui portent le maillot des Lions indomptables et qui prennent la direction du bus aux couleurs du drapeau étoilé recoivent quelques mots moins gentils. Certains joueurs comme Ambroise Oyongo Bitolo ou encore le gardien de but Fabrice Ondoa sont applaudits à la sortie.

Les coéquipiers de Stéphane Mbia (capitaine) viennent pourtant de loin. Eux qui, grâce à Vincent Aboubakar, le sociétaire du Fc Porto (Portugal) ont pu marquer dans la douleur, l’unique but de la rencontre à la 90ème min face à un stade où l’on pouvait compter le nombre de spectateurs au bout des doigts. Le match comptait pour le premier tour éliminatoire, qualificatif pour la Coupe d’Afrique des nations (Can) Gabon 2017. Pourtant, à la 24ème min de jeu, sur une passe de Benjamin Moukandjo Vincent est accroché par le gardien mauritanien dans le petit cadre. Le central Yakhouba Keita ne dit mot. La suite est un jeu décousu et plein de déchet entre le 49ème mondial et le 147ème au classement Fifa. L’attaque mauritanienne manque aussi de faire mieux dans une défense camerounaise à l’absence de Aurélien Chedjou, blessé. Pour sa deuxième sortie, le Cameroun va se déplacer pour la Gambie le 4 septembre prochain pour sa deuxième sortie.

Guy Hyacinthe Owona

Populaires cette semaine

To Top