Features

Cameroun : Marafa Hamidou Yaya attend d’être opéré

marafa_garoua_Mebara

Marafa Hamidou Yaya L’ex-ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, qui serait à son deuxième séjour médical en moins de 24 heures, devrait dans les prochaines heures subir une opération chirurgicale.

Le patient du centre d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yaoundé devrait, selon des sources dignes de foi, être opéré dans les heures qui viennent. Arrivé mercredi dernier pour quelques heures, dans ce centre hospitalier du quartier Melen à Yaoundé, afin d’y subir des examens de routine au centre d’hémodialyse, l’ex-ministre d’Etat ministre, de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd), aujourd’hui condamné à 25 ans de prison pour « complicité intellectuelle de détournement de deniers publics a de plus en plus des ennuis de santé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A peine sorti du Chu il y a quelques jours, Marafa Hamidou y est rentré le 23 juillet pour des problèmes gastriques, selon des sources fiables.

Au centre d’hémodialyse du Chu où il est réadmis (comme le sont généralement les détenus de son acabit même s’ils ne souffrent pas d’infections rénales) la sécurité est encore plus renforcée que lors de son avant dernier passage il y a moins deux semaines. La double porte battante du centre d’hémodialyse est fermée à l’aide d’une chaîne au bout de laquelle pend un cadenas. Le second accès à ce centre, celui de la réanimation, est tout aussi fermé et le personnel médical vous éconduit gentiment, mais fermement, sous l’œil inquisiteur d’un agent de sécurité publique.

Alerte

La santé de l’ex ministre d’Etat est devenue de plus en plus préoccupante pour son entourage. Les visites médicales répétées de Marafa Hamidou Yaya inquiètent, et des voix s’élèvent de plus en plus pour demander au régime de Yaoundé de lui accorder des soins médicaux adéquats.

Elle s’alarmait de la santé de ce détenu qui se serait compliquée avec le jeûne du Ramadan. Cette succession de problème de santé n’est pas de nature à calmer les esprits dans certains milieux. Surtout après le décès il y a quelques semaines de l’ancien ministre Henri Engoulou

© Le Messager : Ludovic AMARA

Populaires cette semaine

To Top