Features

Cameroun: L’ex patron de la CRTV, attendu au tribunal ce mardi

Gervais-Mendo-Ze-CRTV

Le mardi 08 décembre 2015 sera un autre jour pour l’ancien directeur général de la Cameroon Radio-Television (Crtv) Gervais Mendo Ze. Pour la première fois, il sera face au collège des juges du Tribunal criminel spécial. Il a été interpellé le 12 novembre 2014 à son domicile, puis écroué depuis lors à la prison centrale de Yaoundé/Kondengui. Le père  »d’Assimba » sera ainsi à sa première comparution à l’audience publique ordinaire du Tribunal de céans.

Il sera accompagné dans le box des accusés par quinze autres coaccusés. Parmi lesquels figurent les personnalités bien connues pour leur proximité avec la justice de leur pays.  Nous citerons, sans être exhaustif,  le cas de Monsieur Polycarpe Abah Abah, ancien Ministre de l’Economie et des Finances (MINEFI) et d’Akono Ze Jean Marie, ex- employé de la Crtv, chef traditionnel d’Oman dans la Méfou et Afamba dans la région du Centre. Contrairement à l’Ex. Minefi déjà condamné pour autre cause, Akono Ze comparaît libre.

Des milliards de FCFA en question.-   Le Ministère public,  l’Etat du Cameroun et Crtv poursuivent  Gervais Mendo Ze et autres pour coaction de détournement de deniers publics au préjudice de l’Etat et de ses démembrements. En effet, Mendo Ze doit répondre de plusieurs chefs d’accusation de détournement de deniers publics (DDP) de près de 17.000.000.000 FCFA Il est inculpé avec quinze autres individus.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’ancien Dg de la Crtv est accusé d’une part  en coaction avec Akono Ze Jean Marie. L’on parle ici d’un détournement de deniers publics de 15.300.000.000 de FCFA relatif à la gestion des redevances audiovisuelles. D’autre part,  un chef d’accusation imputé à la personne de Mendo Ze porte sur le détournement de la somme de 750.000.000 de FCFA représentants les indemnités perçues courant 2004, des primes de représentation injustifiées, des frais d’aménagement de son bureau administratif au MINCOM du temps où il y exerçait comme Ministre délégué.

Il lui est reproché enfin de payer les primes injustifiées évaluées à près d’un milliard de francs Cfa à des cadres de la Direction générale des impôts et ceux de la Crtv. La procédure qui s’ouvre aujourd’hui permettra d’étayer et de clarifier le champ d’accusation  et le niveau d’inculpation de chacun des accusés dont une bonne dizaine comparaît libres.

L’ancien directeur général de la Crtv  a dirigé ce canal de service public de 1988 à 2005. Il remplaçait à ce poste Monsieur Florent Etoga, le tout premier Dg de ce qui était encore  »Cameroon-Television ».

Il est nommé Ministre délégué auprès du Ministre de la Communication entre 2005-2007. Ce professeur en Esthétique littéraire avait été auparavant Chargé de mission à la Présidence de la République en charge du dossier de la télévision camerounaise en gestation, avant de prendre un long bail à la tête de la Crtv pendant 17 ans. Musicien et artiste accompli, son orchestre  »La voix du Cénacle » a produit en son temps, le titre à succès  »Assimba » qui a fait le tour du monde. Sa Sainteté le pape Jean Paul II, de regretté mémoire, en visite au Cameroun en Août 1995 en sait quelque chose

 

Sources : Cameroonvoice Today!

Populaires cette semaine

To Top