Features

Le journaliste comedien Kardinal Aristide 1er quitte STV pour la CRTV

kardinal_1er_Crtv

Le lundi 07 mars 2016, Kardinal Aristide 1er, le concepteur et célèbre présentateur des programmes cultes «Le journal du bien» et «La vérité presse» diffusés depuis Douala pendant plus d’une décennie sur la chaine de télévision STV, a entamé une nouvelle aventure avec la CRTV, la radio-télévision publique.

Au cours d’un entretien avec Cameroon-Info.Net, Kardinal Aristide 1er est revenu sur les raisons de son départ de Stv, ses nouvelles ambitions et sur son parcours professionnel.

Vous confirmez que Kardinal Aristide 1er est désormais employé au media à capitaux publics Crtv ?

Oui, je confirme être désormais employé à la Crtv

Est-ce qu’on peut dire que c’est un retour à la case départ quand on sait que vous avez fait vos premiers pas à la radio FM 105 à Douala en qualité de collaborateur extérieur ?

On ne saurait parler de retour à la case départ du moment où étant même free-lance Entertainment consultant à STV, j’ai poursuivi ma collaboration avec CRTV littoral à travers A VOUS LA PAROLE une émission radiophonique que j’animais sur la 91.3 FM. Je pourrais citer également  le SUPER JOURNAL du dimanche que j’animais sur la même fréquence. J’avoue que je reste très nostalgique de la FM 105 où j’ai fait mes premiers pas à partir de 1995 sous la houlette de Mr Jacques LOGMO.

Qu’est-ce qui peut expliquer votre départ de la chaine de télévision privée Stv où vous avez passé près d’une décennie ?

Je n’ai pas démissionné de STV, je me suis juste retiré sans tambours, ni trompettes, ni éclats de voix. Disons que je suis parti de STV d’abord pour changer d’air car au bout de 11ans de pratique dans un environnement difficile, on éprouve une saturation qui impose un besoin de changer. Ensuite, il faut dire que je n’arrivais plus à m’accommoder d’une certaine routine et du ressentiment de certains.

Durant votre séjour à Stv, vous avez eu des hauts et des bas comme dans toute société. Mais, quel souvenir gardez-vous de votre passage là-bas ?

Vous parlez des hauts et des bas? J’en ai connu des verts, des rouges, des jaunes, des murs et des non murs. Mais ce n’est pas un phénomène propre à une seule entreprise, les intrigues et la jalousie, ça existent partout. Hors mis cela, STV est l’entreprise grâce à laquelle ma créativité et ma popularité ont atteint leur point culminant. C’est une entreprise à laquelle j’ai beaucoup apporté et qui a su me témoigner sa reconnaissance en retour.

Dans vos numéros télévisés, vous êtes réputé très critique. Et parmi vos cibles, figure en bonne place les dirigeants de ce pays. Est-ce que en allant à la Crtv, vous ne courrez pas le risque de perdre la liberté de ton qui est le vôtre?

Je confirme que dans mes numéros à la télé je suis très critique. C’est vrai que les dirigeants du pays font partie de mes cibles, mais ils n’en sont pas les principales. Je m’intéresse à eux lorsque l’actualité m’y oblige. Vous faites bien de vous inquiéter qu’en intégrant la CRTV je perde ma liberté de ton. Mais il convient de rappeler qu’un journaliste satirique n’est pas un opposant. Chacun joue son rôle.  Je pense que la satire est possible sur les antennes de la CRTV. Maintenant tout dépend de l’approche  satirique, si elle est frontale il va de soi qu’elle ne sera jamais la bienvenue dans un media à capitaux publics. Pour tout vous dire, en bon éleveur agriculteur, je saurai ménager la chèvre et le chou..

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A la Crtv, vous proposez « Ortho’gaffe ». Il s’agit de quoi ?

Oui, effectivement ORTHO’GAFFE est un concept satirique de 3 minutes qui met en exergue les fautes d’orthographe commises par erreur ou par ignorance par le citoyen X ou Y.

 Dans une ambiance caricaturale, nous ne nous contentons pas seulement de décrier ces fautes, mais nous faisons en plus des corrections orthographiques à l’écran, ce qui confère au programme tout son relent pédagogique. Mais, ce programme n’est que le premier d’une série de concepts que j’ai proposés à  la CRTV et que vous découvrirez en temps opportun. Il y’en aura certainement  de plus consistant en termes de durée. Mais pour le moment vous pouvez vous régaler sur youtube en tapant juste: orthogaffe crtv

Que deviennent les autres programmes qui vous ont rendu plus célèbre, à savoir « Le journal du bien » et « La vérité qui presse » ?

Que deviennent le journal du bien et la vérité presse? Eh bien, Ces programmes cultes ne sont pas morts. Ma maison de production le Kardinal Show and Entertainment  va continuer de les produire en ligne pour alimenter les réseaux sociaux, en attendant la mise en forme de Kardinal TV ou toutes mes œuvres seront diffusées à travers  You Tube.

Vous avez donc réalisé ce qui est considéré comme un Mercato dans le monde des footballeurs. Si ce n’est pas trop indiscret, combien vous a rapporté votre transfert et quelle est la durée du contrat ?

Mercatoooo!? Laissons ce vocabulaire au monde du football car dans mon domaine on ne brasse pas les milliards. Disons que mon contrat est  un contrat  durée indéterminée .

Donc, s’il est résilié un jour par l’une des parties, je pourrais toujours poursuivre mon PARCOURS  DU GOMBOTANT. (Rires) Je ne vous révélerai pas ici le montant de mon transfert du BarcaSTV au REALCrtv, mais ce que j’apprécie dans ma nouvelle carrière c’est son opportunité, sa lisibilité, sa visibilité, sa traçabilité, et surtout sa GOMBOTIVITE.

Pour finir, qui est Kardinal Aristide 1er ?

Qui est Kardinal Aristide 1er??? Je suis artiste comédien, humoriste. Mais pour être plus précis, je suis journaliste comique. Mon travail commence là où s’arrête celui de l’humoriste classique. La CRTV est la 3eme chaine de télé ou je vais travailler après TV MAX et STV. Je me réjouis dans mon parcours d’avoir expérimenté la satire dans ses trois principales dimensions: presse écrite  (Small No be Sick, Le Routard, Le Ngambi), radio (Crtv FM  105, Crtv FM 91.3 station régionale ), télévision  ( Tv MAX, STV, CRTV).

Entretien mené par avec Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top