Features

Cameroun : l’armée tue au moins 100 terroristes de Boko Haram et libère 900 otages

Ngaoundéré-Boko-Haram

Selon le ministère de la Défense qui s’exprimait mardi sur la radio nationale, l’armée camerounaise a enregistré en trois jours l’un de ses plus grands succès face au groupe terroriste Boko Haram, affilié à l’État islamique. Bilan : plus d’une centaine de jihadistes tués, 900 otages libérés et de nombreuses armes saisies.

L’armée camerounaise a tué en trois jours « plus d’une centaine » d‘islamistes nigérians de Boko Haram, libéré 900 otages et saisi des drapeaux de l’État islamique (EI) au cours d’une opération dans l’Extrême-Nord du Cameroun, a affirmé mercredi le ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo, dans un communiqué lu sur la radio nationale. Cette opération spéciale de ratissage a été menée du 26 au 28 novembre contre les combattants de Boko Haram dans les localités frontalières avec le Nigeria et a permis de saisir également une importante cargaison d’armes et de munitions.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pas de bilan précis

Aucune précision n’a été fournie pour le moment sur le profil des otages libérés. Le bilan de l’opération militaire n’a pas pu être confirmé de source indépendante. Jointes par téléphone dans la région des combats, inaccessible à la presse, certaines sources sécuritaires ont confirmé l’opération, sans être en mesure de fournir un bilan précis recoupant celui du gouvernement camerounais.

Jeune Afrique

Populaires cette semaine

To Top