Features

Cameroun: L’’insalubrité fait son nid au marché central de Douala

xMarche_Central_Douala150816

Clients, commerçants et autorités semblent indifférents face à cette situation qui perdure. Marché central de Douala, c’est un jour comme les autres. Les commerçants sont à la chasse des clients. « Ma chérie il y a le sel », « poissons fumés là la mère », « Ndolè lavé », sont là les cris que lancent quelques commerçants de ce marché à toute les personnes qui passent devant leur comptoir. A se fier au comportement des uns et des autres, rien ne semble anormal. 

Sauf que, depuis les premières heures de ce jeudi, des odeurs d’ordures empestent le dit lieu de commerce. Mais commerçants, clients et autorités semblent indifférents face à cette purulence. Celle-ci qui n’empêche pas à ces commerçants de rire aux éclats, de dialoguer et encore moins de manger devant ce tas d’ordure qui ne demande qu’à être enlevé de là. Pourtant, le bac à ordure servant à accueillir ces déchets est vide. Seuls ses alentours sont bondés de déchets. A en croire certains témoignages recueillis sur place, le fait est habituel. « Les ordures se retrouvent très souvent hors des bacs à ordures lorsque ceux-ci sont déplacés pour vidange », nous renseigne-t-on. « N’ayant donc pas un autre lieu de dépôt, la seule issue reste le sol », croient savoir certains habitués de ce marché.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

 Pour les commerçants, il s’agit là d’une routine. C’est pourquoi ils avouent qu’ils ne peuvent que faire face à cela. Situation qui laisse d’ailleurs place au « on va faire comment ? », phrase habituelle des camerounais qui ne traduit autre que l’acceptation de la situation dans laquelle on se trouve. Pour ces commerçants, seul le gouvernement est à l’ori- gine de cette insalubrité qui persiste dans ce marché. Si- tuation qui pourrait alors mettre en cause le travail des agents de la Société d’Hygiène et de salubrité du Cameroun(Hysacam).

Ainsi, pour la plupart des visiteurs de ce lieu de commerce, les commerçants sont les seuls responsables de l’insalubrité de ce marché de Douala. Surtout qu’un jour est dédié à l’assainissement de ce lieu, et que les agents d’Hysacam y assurent la propreté chaque soir après fermeture. A cette heure, nul ne peut imaginer qu’aux premières heures de la journée, ce lieu se transformera en un véritable dépotoir où, ordures ménagères, industrielles et autres côtoieront goudron et trottoirs. Fait qui s’aggrave en saison pluvieuse, car ces ordures se transforment en boue collante. Phénomène que l’on re- trouve d’ailleurs dans tous les marchés de la cité économique.

[via]

 

Populaires cette semaine

To Top