Features

Joseph Antoine Bell menace de traîner les journalistes en justice…

Bell-Joseph-Antoine-football-François-Hollande

Tirant les conséquences du procès qu’il a intenté à Samuel Nzokè, l’ancien gardien de but des Lions indomptables Joseph Antoine Bell annonce qu’il s’en prendra désormais à ceux qui donnent la parole aux personnes qui se rendent coupables de diffamation et à leurs employeurs.

Joseph Antoine Bell ne veut plus laisser dire n’importe quoi sur son compte dans les médias. L’ancien footballeur camerounais a annoncé mardi 15 mars 2016 à cameroon-info.net  que s’il est de nouveau diffamé ne par voie de presse, il ne s’en portera pas plainte seulement à l’auteur des propos, mais aussi au journaliste et à l’organe de presse dans lequel il s’est exprimé. « Je voudrais rappeler que c’est volontairement que je n’ai pas porté plainte qui ouvraient complaisamment leurs antennes à Monsieur Samuel Nzoke. Ceci est en direction des journalistes et des directeurs de publication : la prochaine fois je n’épargnerai pas », déclare Joseph Antoine Bell après avoir cité l’exemple de Samuel Nzokè, condamné mardi pour diffamation à son endroit.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Bell prend appui sur la loi sur la presse et pense qu’ « il faudrait que les journalistes soient suffisamment responsables pour ne pas ouvrir ni leurs pages ni leurs antennes à des gens peu crédibles ». Il dénonce « des organes de presse qui ont pour consultants des personnes peu crédibles. Ce n’est pas sérieux. Que chacun sache qu’il a la responsabilité de grandir notre pays là où il se trouve », conseille le double champion d Afrique des nations.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top