Autres'sports

Cameroun: Gérémie Nzeke remporte la 4e étape du Tour cycliste

Chantal-Biya-tour-cycliste-du-Cameroun-Cycling

Tout juste 57 concurrents ont été autorisés à prendre le départ de la quatrième étape du 12e tour cycliste du Cameroun, mardi à Bafang. La douzaine d’autres, pourtant présente samedi dernier à Yaoundé, s’est soit disqualifiée pour n’avoir pas pu réaliser lors des étapes précédentes les minima requis (23 minutes de plus que le vainqueur de la course du jour), soit a simplement abandonné, vraisemblablement essorées par la rudesse de la compétition.

Pour l’équipe du Congo, cette disposition réglementaire a été fatale, puisque tous ses coureurs sont désormais hors course. Dans le même temps, après l’étape de mardi, un seul des six coureurs de départ de l’équipe nationale de la République démocratique du Congo reste en lice.

Tout ceci n’entache en rien la belle victoire de Gérémie Francis Nzeke, de l’équipe nationale du Cameroun, qui a bravé les 115km – les sept premiers kilomètres n’ont pas été pris en compte par les commissaires de la course à cause du mauvais état de la route – entre Bafang et Mbanga, en 2h46mn45s. Le Camerounais, à qui est revenu le maillot rose du vainqueur de l’étape, s’est imposé au bout de l’effort, après une échappée de plus de 40 kilomètres et une résistance farouche aux attaques du Slovaque Jozef Palcak, son compagnon de virée.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au finish, c’est une autre victoire d’étape pour le Cameroun, qui dans la foulée conserve le maillot jaune. Et c’est toujours Clovis Kamzong Abossolo de SNH vélo club, qui a le mérite de le porter. Le leader de la compétition, arrivé en septième position, garde néanmoins une avance de 56 secondes sur son suivant au classement général individuel, le Burkinabè Rasmane Ouedraogo, arrivé lui en troisième position. Le duel entre le triple champion du Burkina Faso et la flèche du Cameroun va donc se poursuivre  lors de l’étape Douala-Buea-Limbe, une des plus difficiles avec sa côte hors catégorie, sur 94 km.

Tout ceci, sous l’œil du Rwandais Emile Bintunimana, troisième du classement, dont l’équipe semble n’attendre que le moment opportun pour porter une attaque décisive. Elle a déjà démontré des dispositions particulièrement efficaces dans les épreuves de grimpée. Même si, de l’avis de Joseph Evouna, directeur technique national, il n’y a pas de quoi se faire du mauvais sang, les courses d’aujourd’hui et de demain, pourraient s’avérer déterminantes pour la victoire finale.

Serges Olivier OKOLE

Populaires cette semaine

To Top