Features

Hugo Broos: «Il y avait des lacunes dans notre jeu»

Hugo-Broos

Interrogé au cours de la conférence d’après-match, le sélectionneur des Lions Indomptables parle de la rencontre Cameroun-Afrique du Sud (2-2), ainsi que les chances de qualification du Cameroun à la prochaine CAN Gabon 2019.

Le Cameroun n’a pu faire mieux qu’un nul cet après-midi face à l’Afrique du Sud. Est-ce qu’on peut considérer ce score de parité comme une défaite pour vous ?
Non parce que c’est 2-2.  Mais, on n’est pas satisfait, ça c’est évident. On a joué à domicile, on voulait gagner ce match. Mais de l’autre côté, j’ai toujours dit que je n’ai jamais compris pourquoi l’Afrique du Sud est dernier dans notre groupe. C’est une très bonne équipe mais on doit regarder à nous même et nous dire aussi que pour certains joueurs, ce n’était pas assez aujourd’hui. C’était un match très difficile, il faut faire plus que d’habitude. Il faut aller jusqu’au bout et encore plus loin. J’ai remarqué que pour certains joueurs, c’est un problème. Dans l’avenir, ça va changer. Vraiment, ça ne va pas marcher.

On a vu beaucoup de joueurs fatigués au stade dont vous n’avez pas songé les remplacer. Peut-on dire que vous avez adapté votre jeu à certains joueurs qui seraient irremplaçables ?

Comme je l’ai dit, dans un match pareil, il faut se surpasser, il faut aller jusqu’au bout et beaucoup plus loin et ça, ça compte pour tout le monde. Aujourd’hui, on a vu beaucoup de joueurs qui étaient fatigués. Siani (buteur) par exemple était blessé, il fallait le changer. Mais, encore une fois, ce qui est très important pour moi, c’est que du moment qu’on est sur le terrain, on doit y aller. Mais je peux faire certaines remarques aujourd’hui.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Comment avez-vous apprécié la prestation de Tony Tchani et Anatole Abang, convoqué pour la première fois ?

Je ne donne jamais un commentaire sur la prestation des joueurs. Si j’ai quelque chose à dire, je le leur dirait à eux-mêmes. On savait que l’Afrique du Sud était très forte dans la possession du ballon. On a essayé de faire quelque chose. À certains moment mais à certains moments aussi, on a donné trop d’espace à ces joueurs sud-africains. Là, il faut réfléchir et il faut voir mardi pour trouver une solution.

Avec ce nul, est-ce que les chances de qualification du Cameroun sont désormais compromises selon vous ?

Il n’y a qu’une solution, c’est de gagner les matches qui suivent. Il faut déjà commencer mardi prochain contre l’Afrique du Sud. Ça reste un match très difficile. Et après, naturellement, on va à la Mauritanie. Ça peut être  un match clé à ce moment là. On va continuer à travailler et déjà trouver la solution pour mardi prochain pour un résultat positif. Je suis persuadé que pour mardi, on a une bonne équipe sur le terrain qui va peut-être aller plus loin qu’aujourd’hui… On doit trouver des solutions pour gagner.

Mardi, vous allez récupérer Vincent Aboubakar. Peut-on dire que ce sera un soulagement pour vous ?

Il est évident qu’on aurait aimé avoir tous les joueurs qui n’étaient pas présents aujourd’hui. C’est à d’autres joueurs maintenant de prendre leur chance quand ils la reçoivent. C’est vrai que mardi, avec Aboubakar, on aura un attaquant qui sera peut-être  plus dangereux que ceux qui ont joué aujourd’hui. Ce n’est pas seulement ça. Il y avait des lacunes dans notre jeu, on va essayer d’effacer.

Populaires cette semaine

To Top