Evènts

Cameroun, Festival Medumba: Des exposants plus nombreux que les stands

festival-Medumba-Camer24

Les retardataires sont disposés à casser leur tirelire pour s’offrir une place au paradis. Côté organisateur, l’on s’active à mettre tout le savoir managérial pour installer tout le monde.La répartition des stands demeure le principal casse-tête pour l’heure. Les responsables de la commission gestion des stands savent exactement ce qu’il faut faire pour pallier au manque. « Nous sommes là pour trouver des espaces aux exposants des pavillons restauration et PME qui sont arrivés en retard. Les grandes entreprises qui ont souscrit tôt, sont installées sur les lieux de leurs choix. Nous avons le plan B pour contenir tous les exposants », fulmine, Nya Jean Claude, membre de la commission gestion des stands.

La 13ème édition du festival des arts et de la culture annoncée en grande pompe, tient déjà la promesse des fleurs. Depuis hier 6 juillet, jour de lancement, le site est l’unique attraction de la ville de Bangangté. Qu’est ce qui peut continuer à attirer les curieux sur le site ? Doris Tchatchoua, journaliste à Canal 2 international, par ailleurs membre de la commission marketing explique :

«  tous les jours, les festivaliers auront droit aux prestations culturelles animées par les groupes de danses accrédités. La journée des chefs est à vivre personnellement. Nos monarques exposeront les richesses matérielles et immatérielles de leurs groupements respectifs. C’est très important pour les visiteurs et autres touristes. En soirée, les artistes rivaliseront d’adresse. A partir de 8 heures jusqu’à tard dans la soirée, nos charmantes mamans et filles proposent les meilleurs plats locaux et modernes à des prix vraiment bas ».

Réactions

Mme Ngatcha Marie louise, promotrice des établissements Yalo Afritude « Nous attendons de faire de belles affaires »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Je viens d’un festival similaire au Bénin où nous devions valoriser l’inventivité des artisans de l’Afrique Centrale en présentant des vêtements et accessoires typiques de la sous région. Tout s’est bien passé, nous y avons pleinement représenté notre pays et rempli notre cahier de charge. Mais j’étais déjà très contente de revenir au Cameroun et participer au festival Medumba dont je suis une habituée. Je suis arrivée un peu en retard, mais les organisateurs m’ont trouvé une place comme ils essayent de faire pour tous les autres collègues exposants. Nous attendons de faire de belles affaires, mais surtout contribuer à notre manière au rayonnement de notre culture et soutenir l’action de ceux qui ont eu la lumineuse idée de créer cette grande fête. Pour le moment, c’est déjà une réussite»

Alexandre Nzia, membre de la commission gestion des stands « Des mauvaises langues ont passé le temps à décourager certains exposants » Nous ne dormons pas depuis presque 3 jours. Les gens n’ont pas cru en cette édition du festival. Des mauvaises langues ont passé le temps à décourager certains exposants résidant à Bangangté. Ceux venus d’ailleurs sont bien installés. De toutes les façons nous sommes encore là pour veiller sur l’occupation rationnelle des stands et ce selon les consignes données par le bureau de l’organisation. Pour le moment, nous avons réussi à discipliner tout le monde et les choses se déroulent normalement ».

Sources : Le flux rss de camer.be

Populaires cette semaine

To Top