Features

Cameroun: Du plantain «décapé» dans la ville !

cameroun-bananes-plantain-congo-camer24

Marianne, mère de famille, achète toujours son plantain mûr au marché de Bonamoussadi. Il y a quelques jours, cette dame en a surpris deux autres en train de faire un commentaire sur la couleur un peu trop brillante du plantain mûr sur certains étals. En outre, un reportage télé qui parlait de ce sujet dans une autre ville, évoquant l’utilisation de produits chimiques, lui avait déjà mis la puce à l’oreille. Mais pour cette maman, difficile de tourner le dos au plantain : ses enfants raffolent des frites… Il lui faut donc ouvrir l’œil pour distinguer les bons doigts de l’ivraie. « J’essaie de faire attention depuis que j’ai entendu parler de cette affaire. J’ai d’ailleurs sensibilisé ma vendeuse habituelle, qui m’a garanti que dans le village où elle se ravitaille, on n’utilise pas encore des produits nocifs pour la santé. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Marie-Madeleine T., vendeuse de plantains dans un marché couru de la ville, vient tous les jeudis pour liquider le reste de ses produits. La commerçante se ravitaille du côté du Nkam, plus précisément à Nkondjock. Celle-ci confie à CT que des vendeuses qu’elle connait très bien font recours au jaunissement artificiel du plantain, et qu’il est difficile pour les clients de faire la différence. Elle pointe, d’un regard discret, sa voisine qui de temps à autre se livre à ses pratiques. Pour mieux nous faire comprendre le procédé, elle prend les reporters de CT à part. « Lorsque le plantain arrive le soir, les vendeuses l’arrosent d’un produit mélangé à de l’eau, et l’attachent. Deux jours après, il a mûri ».

Selon Marie-Madeleine T., le plantain mûr a toujours beaucoup de succès auprès des consommateurs. Du coup, nombre de commerçantes essaient d’en avoir en stock, surtout pour ne pas rater les bonnes affaires du samedi, jour d’affluence dans les marchés. Elles utilisent donc la « lotion » éclaircissante… Un regard rapide vers ses collègues, et notre source reprend : « Si elle apprend que je vous ai donné des informations, j’aurai des problèmes. Mais je confirme, beaucoup de vendeuses utilisent ce procédé. »

Populaires cette semaine

To Top