Features

Crise à l’EPC d’Ebolowa: Le Gouverneur désavoue le préfet de la Mvila

epc-cameroun

Félix Nguelé Nguelé vient d’ordonner la levée des scellées sur les portes de l’église EPC d’Ebolowa. La décision avait été prise par le préfet de la Mvila.

Les scellées apposées sur l’Eglise Presbytérienne du Cameroun (EPC) ont été levées. Le gouverneur du sud, Félix Nguelé Nguelé vient d’ordonner, via un message porté, la levée des scellées apposées sur cette maison de Dieu depuis le 11 août 2016. Une décision prise par le préfet du département de la Mvila, Marcel Victor Mendel Ngangé, suite à la crise qui la secoue depuis plusieurs mois.

Dans son numéro du 19 septembre 2016, La Nouvelle Expression (LNE) qualifie la décision du gouverneur de « revirement incompréhensible alors que sa tentative de conciliation entre les deux fractions rivales avait connu un échec fracassant au point où pour cause de neutralité, il avait maintenu la fermeture des églises concernées. D’ailleurs, au sortir de la rencontre tripartite qui avait réuni dans ses services les deux parties rivales au sein de l’EPC et lui-même où chacun est resté campé sur sa position, le Gouverneur avait menacé de faire interpeller pour trouble à l’ordre public quiconque tenterait résisterait à sa décision ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

LNE renseigne ensuite que « Dimanche 11 Septembre 2016 lors du culte au temple mythique EPC d’Elat, les fidèles de la partie dite dissidente conduite par le révérend pasteur Didier Zé Angone, en présence des gendarmes et policiers, est la preuve que la décision de la réouverture de ce temple par le Gouverneur est consécutive à une correspondance du Dr Révérend Ondji’i Toung Richard, secrétaire général de l’EPC.

Le 8 septembre dernier, ce dernier a, à travers cette correspondance, exhorté le gouverneur à décider de la levée des scellées sur toutes les portes des paroisses concernées en attendant la prochaine Assemblée Générale. La démarche de Ondji’i Toung Richard était consécutive « à la résistance d’exécuter sur le terrain le scindement du consistoire Ntem en trois consistoires à savoir ceux d’Endam, de Mvangan et du Ntem nouveau, décision prise lors de la 59ème Assemblée générale de l’EPC à Lomié », souligne le journal.

La faction rivale de la crise s’insurge contre la décision du gouverneur. Les fidèles de cette faction promettent contre-attaquer dans les prochains jours.

Jean-Marie NKOUSSA

Populaires cette semaine

To Top