Features

Cameroun, Camrail : Bientôt 15 nouvelles voitures et une plateforme de transbordement ferroviaire à Edéa

Camarail

L’annonce a été faite hier 16 mars 2016 à Yaoundé au cours de la 24è session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer). La Cameroon Railways (Camrail,) a aussi rassuré que la réalisation du renouvellement de 175 km de voie ferrée entre Batchenga-Ka’a et les et les entrées Douala et Yaoundé, est déjà de 114 km.

#24èSession Sous le présidium d’Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre des Transports (Mintransports), la 24 è session du Comifer a permis à Camrail de dévoiler l’état d’avancement des différents travaux auxquels elle s’attèle pour la modernisation de l’infrastructure ferroviaire camerounaise. La rencontre a aussi été de l’occasion d’en savoir un peu plus sur les nouvelles acquisitions en cours du matériel roulant de cette compagnie ferroviaire. Pour ce qui est de la sécurisation des passages à niveau et des travaux d’urgence du pont du PK (point kilométrique) 70 d’Edéa, apprend-on, il est prévu la construction de quatre passages à niveau. La réhabilitation de 11 ponts ferroviaires métalliques, ainsi que la construction du 12è pont dont les travaux ont débuté.

Quant au volet recherche de financement pour 15 voitures à voyageurs, les sept modules autorails et les trois locomotives pour l’activité voyageurs, il a été dit qu’une délégation de la société chinoise CRRC( naguère CSR Nanjing Puzhen), sous la houlette de Zhu Zhimin son directeur marketing, a séjourné au Cameroun à l’effet de finaliser le dossier technique d’acquisition y afférent. Dans la mise en œuvre de son Programme quinquennal N°2 des investissements ferroviaires 2016-2020 (PQ2), la note d’information de la 24è session du Comifer affirme qu’il a été procédé, l’identification et la formulation de projets d’investissements ferroviaires. Tout cela, renchérit-on, en rapport avec les autres projets susceptibles d’être réalisés dans la même période, en fonction des financements disponibles, et enfin, des dispositions du Plan directeur ferroviaire national (Pdfn).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En ce qui concerne le projet de construction de la bretelle ferroviaire Edéa-Kribi-Lolabe, (136 km), selon le Pdfn adopté par le Cameroun en 2012, laisse savoir la note d’information sus-évoquée, va desservir les terminaux du port en eaux profondes de Kribi d’une capacité de 1,2 million de tonnes par an. Dans le cadre enfin de sa contribution au développement socio-économique du Cameroun, dit-on, Camrail compte mettre en place à Edéa au cours de l’année 2016 et avec le concours du Cameroun, une plateforme de transbordement dans le domaine ferroviaire. Celui-ci, affirme-t-on, va permettre de desservir le port de Kribi à Edéa, par l’aménagement d’un point de transit des conteneurs en provenance et à destination du port en eaux profondes de Kribi.

En somme, la politique de Camrail qui s’attèle au développement du transport ferroviaire du pays en regard des défis actuels et à venir, est à terme, d’améliorer la compétitive de l’offre rail, faciliter les échanges commerciaux avec les pays voisins, par le truchement d’une plateforme de qualité qu’on dit placée sous la coupole de la Douane. Pas en reste, la liaison ferroviaire avec le Tchad voisin, est plus que jamais sur les tablettes de Camrail. Et pour l’étayer, Lezin Seba Minsili, directeur des Transports ferroviaires au Mintransports, a affirmé que la tenue de la 4è session ferroviaire Cameroun-Tchad, est attendue « dans les meilleurs délais ».

Sources : Le flux rss de camer.be

Populaires cette semaine

To Top