Features

Apres ChristianTumi, l’artiste Richard Bona exige aussi le départ de Paul Biya

Richard-Bona
Au fil du temps, s’agrandit le cercle des indignés par la mort atroce hier samedi 12 mars 2016 à l’hôpital Laquinitinie de Douala de Monique Koumaté et les deux enfants qu’elle portait dans son ventre. Richard Bona, l’un des meilleurs bassistes au Monde, a donné de la voix sur la toile ce dimanche 13 mars pour s’insurger contre les mauvais traitements qui auraient causé la mort de Monique Koumaté et ses jumeaux.
Un drame de trop dans les formations sanitaires nationales pour bon nombre de camerounais. Pour le Richard Bona, le premier responsable de tous ces drames, est Paul Biya, le Chef de l’Etat qui trône depuis plus de trois décennies à la tête du Cameroun. «Paul Biya est dangereux…  Pire que boko haram. Parle « la réincarnation du mal ». RIP Monique. Je vais chasser tous ces salauds jusqu’à ma mort aussi…» lâche l’artiste qui réside aux Etats-Unis d’Amérique.
Il a illustré ton texte par un carré fond rouge sur lequel il a écrit en noir «PAUL BIYA MUST GO».
Ainsi, une semaine seulement après la sortie médiatique du Cardinal Christian Tumi qui conseillait à Paul Biya de ne plus solliciter un nouveau mandat lors de la prochaine élection présidentielle comme le demandent ses partisans, Richard Bona enfonce le clou en exigeant le départ sans délai du successeur d’Ahmadou Ahidjo, le tout premier chef d’Etat camerounais.

Populaires cette semaine

To Top