Features

Après Bodo, Boko Haram rempile et met Madina à feu et à sang

Attentat_Madina

Boko Haram a fait encore parlé la violence qu’on lui connaît dans l’Extrême Nord du Cameroun. Dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 janvier, des membres issus de cette secte ont incendié près de 100 maisons à Madina près de Bodo, faisant au passage plusieurs blessés, nous rapporte le Journal du cameroun.

Boko Haram détruit tout sur son passage à Madina

Boko Haram n’en finit plus de semer la désolation dans l’Extrême-Nord du Cameroun. A peine se remet-on des attaques de la semaine dernière à Nguetchewe que quatre autres attentats-suicides frappent ce lundi matin la localité de Bodo. A en croire un responsable local sous couvert de l’anonymat : « Il y a eu quatre attentats-suicides au village Bodo ce matin. Deux attentats se sont déroulés au marché. Un autre s’est déroulé à la sortie du village et un autre kamikaze s’est fait exploser à l’entrée de la ville. Pour l’instant il ya 25 morts et plusieurs blessés. Il n’y a pas encore de bilan définitif. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce triste tableau macabre dressé par ce dernier dépeint le quotidien de cette région du Cameroun. C’est donc la seconde fois que la localité de Bodo essuie les attaques de ce groupe terroriste. A titre de rappel, fin décembre, deux jeunes femmes kamikazes s’étaient faites exploser sur le même site sans faire de victimes autres qu’elles-mêmes.

Cette énième attaque lève donc un coin de voile sur l’inefficacité de la stratégie employée par les forces impliquées dans la traque contre cette secte. La Force Multinationale Mixte est donc appelée à redoubler d’effort, de vigilance et surtout d’action pour contenir les velléités des hommes d’Abubakar Shekau. C’est d’ailleurs la seule voie de salut pour les populations de cette région martyre de l’Extrême-Nord camerounais qui subit sans cesse les assauts de Boko Haram.

Rufus

Populaires cette semaine

To Top