Features

Cameroun : 668 projets à réaliser à l’Ouest

l’Ouest-Bafoussam-tracts-Hausse des prix-mifi-délinquance
Nous sommes le mois d’Avril, malgré les pluies, les travaux ne s’arrêtent pas dans la région de l’ouest. À Bafoussam comme dans d’autres départements et arrondissements, les engins de constructions sont actifs sur le terrain.

668 projets à réaliser, c’est le défi que s’est donne à relever la région de l’Ouest le 08 Janvier 2016 pour le compte de son exercice budgétaire en cours, les travaux étaient présidés par le gouverneur de la région Fonka Awa Augustine.

668 projets pour une enveloppe de près de 52 milliards de FCFA ,  28 projets avec une gestion centrale par le biais du ministère des marchés publics pour un montant de 44 milliards (44.046.491.000 Cfa) et 640 pour une  gestion régionale à hauteur de 7 milliards (7.571.228.000 Cfa).

Selon Blaise Nzupiap du Zenü Network , on note des chantiers relatifs au secteur de la santé à l’instar de la construction de l’hôpital gynéco-obstétrique de Bafoussam, la construction et l’équipement des centres de santé ; l’éducation avec la construction et l’équipement des salles de classe et l’aménagement des aires de jeu dans les établissements scolaires.

L’État ayant inscrit dans son agenda 2016 pour le compte de la région de l’Ouest, le désengorgement de certains bassins agricoles, on pourra citer entre autres Baleveng-Bangang-Batcham-Mbouda-Galim-Bamendjinda-Foumban-Bangangté d’une part et d’autre part Balessing-Batcham-Mbouda-Bamesso-Galim-Mbouda-Ngouaya-Bati.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au sujet des chantiers routiers, Blaise Nzupiap du  Zenü Network qui travaille sur le suivi du  Budget d’investissement public évoque la construction de la route Yaoundé-Bafia-Bafoussam-Bamenda qui figure en bonne place. Débutés grâce à un financement du fonds routier, les travaux se sont arrêtés courant 2015, faute de ressources financières. En Septembre 2015, face à la dégradation de cet axe routier, l’Etat a lancé des travaux d’urgence en débloquant 2 milliards de FCFA,  les entreprises recrutées ont aussitôt repris les travaux, notamment dans la localité de Babadjou, où elle etait totalement dégradée, en attendant le financement de 145 de la BAD pour des travaux lourds sur cet axe routier long de 370 km. Seuls les tronçons Yaoundé-Ebebda et Bafoussam-Babadjou avaient alors été amorcés. A ce jour, l’axe Yaoundé-Bafoussam, qui fait partie du triangle de la mort, a déjà vu mourir de centaines de camerounais. La route Manki-Pont de la Mape, dans le département du Noun, sur la nationale reliant l’Ouest à l’Adamaoua, fait également partie des priorités.

La construction ou la réhabilitation et l’équipement des édifices publics, notamment les services du gouverneur de la région de l’Ouest, les préfectures et sous-préfectures, ainsi que les résidences des chefs de terre, les commissariats de sécurité publique et la rénovation des quartiers sous structurés de la Communauté Urbaine de Bafoussam ne sont pas en reste.

Cameroun Liberty et zenu.org

 

Populaires cette semaine

To Top