Economie

Cameroun: 45 000 véhicules d’occasion importés depuis janvier 2016

véhicules-importees

Selon la Société Générale de Surveillance (SGS), en 2012, 39 093 véhicules d’occasion ont été importés, contre 17 540 en 2006. Soit un doublement des quantités en six ans. En cette année 2016, le nombre s’est déjà considérablement accru. «D’après les chiffres du Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE), il est de 45 000 véhicules d’occasion importés à partir du port de Douala», révèle Le Quotidien de l’Economie paru le 18 octobre 2016.

 En 2012, souligne le journal, l’inspecteur des douanes, Adoum Mamat, alors chef de bureau au GUCE, indiquait que la Douane camerounaise avait pu tirer la somme de 34 milliards de FCFA de ces opérations au titre de frais divers pour l’importation sur le territoire camerounais de véhicules d’occasion ou usagés. Ce qui, en 2012, représentait environ 0,28% du Produit Intérieur Brut (PIB) du pays, alors de 12 800 milliards de FCFA. Les voitures qui entrent frauduleusement du fait d’un système de surveillance à parfaire au niveau de la SGS, ne sont pas prises en compte.

Par contre, depuis quelques années, leur nombre de véhicules neufs importés connaît une chute vertigineuse à l’achat. Il est passé de 7 000 en 2010 à 5 000 seulement en 2014. L’administration douanière annonçait qu’une baisse était prévisible en 2015. «Elle tablait ainsi sur 4500 véhicules neufs. Et selon les estimations, le nombre de véhicules d’occasion se situera autour de 55 000 par an cette année contre 5000 seulement pour les voitures neuves. Pourtant, il y a quelques années, un arrêté avait été signé pour dissuader les importateurs qui achètent les véhicules usagés», peut-on lire.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’arrêté interdisait l’importation des véhicules de plus de 20 ans d’âge, d’après Arnold Wato, assistant du point focal GUCE. Pour faciliter l’importation des véhicules neufs, le Gouvernement camerounais avait également inséré une nouvelle disposition dans la loi de finances de 2011. Celle-ci prévoyait une réduction de 30% des droits de douane pour les véhicules neufs de moins de 7 ans.

En dehors des véhicules, indique le journal, les pneumatiques neufs aussi bénéficient à l’importation d’un abattement de 10% sur la valeur imposable. Cette réduction permettra aux Camerounais d’importer beaucoup plus de véhicules neufs et non d’occasion. Ceci, dans le but de réduire considérablement le nombre d’accidents de la circulation sur les routes, car, «il est établi qu’un nombre important d’accidents et la plupart des accidents sont causés par la vétusté des véhicules», avait alors argumenté le ministre des Finances (MINFI), Alamine Ousmane Mey, à l’époque.

Géraldine IVAHA

Populaires cette semaine

To Top