Features

Camair-co dément les rumeurs sur sa flotte

Camair-co-Aviation-Cameroun

Le « Dja » doit rentrer incessamment, tandis qu’un des 737 de la compagnie attend d’aller en révision. La communication de la compagnie aérienne se veut formelle : le « Dja », parti en révision il y a quelques semaines dans les ateliers d’Ethiopian Airlines, devrait regagner incessamment le bercail, et reprendre ses vols.

A en croire des responsables rencontrés lundi à Douala par CT, une relative tension a existé pendant quelque temps parce que l’entreprise assurant la maintenance, informée du fait que Camair-Co allait désormais voir ailleurs, en Israël notamment, a demandé à percevoir la totalité de ce que la compagnie lui devait, « environ un milliard de francs ». « Alors que nous payons habituellement par traites, et que nous les honorons toutes », précise un collaborateur du Dg de Camair-Co.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Relevons qu’entre-temps, la compagnie aérienne a loué un Boeing 737-500 à la compagnie Egypt Air, lequel devait pallier l’absence du gros porteur susmentionné. Quid alors de l’information laissant entendre que deux avions de la Camair-Co sont cloués au sol ? « Elle est fausse », déclare notre source, qui explique qu’en fait, le moment de la révision d’un des 737 de la compagnie était arrivé (du coup, l’aéronef ne peut plus voler). Celle-ci se fera en Israël. L’opération en est actuellement au stade de la procédure administrative, entre autres, l’obtention des visas.

Pour en revenir à la situation avec Ethiopian Airlines, on se félicite à Camair-Co qu’elle soit revenue « à de meilleurs sentiments ». La compagnie camerounaise continuera à apurer sa dette par traites, mais déjà, le « Dja » est libéré.

Alliance NYOBIA

Populaires cette semaine

To Top