Features

Camair-Co dans la cour des grands

camair-co-camer24

La compagnie nationale a reçu la certification Iosa après un audit rigoureux la semaine dernière.

Certifiée International Airlines Transportation Association (Iosa), Camair-Co est désormais admise dans le cercle fermé des compagnies reconnues à l’international. L’annonce a été faite vendredi par le directeur général de la Camair-Co, Nana Sandjo. La révélation intervient au terme d’un audit rigoureux passé par Iosa et qui s’est avéré concluant pour la compagnie la semaine dernière. Selon le Dg, cette certification est la clé de voûte indispensable qu’il faut à une compagnie digne de ce nom.

La certification offre de nombreux avantages à la compagnie nationale. « Elle pourra prétendre vendre toutes les destinations du monde à ses passagers. Si vous êtes par exemple aux Etats-Unis et qu’on interroge un serveur, on verra beaucoup de compagnies dont celle du Cameroun dans le même système. On pourra alors vous vendre directement le billet là-bas. Le processus va se mettre en route, toutes les compagnies du monde nous verront », explique-t-il.

C’est une fierté pour Camair-Co d’avoir passé le diagnostic, il y a une semaine. Les 2003 standards requis ont été respectés. Et pour l’équipe de Camair-Co, de 95% du travail est fait.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Jean Pierre Delpech, l’un des auditeurs agréés de l’International Civil Aviation Association (IATA) a parlé de la crédibilité de Camair-Co au plan structurel, organisationnel, de la sûreté, maintenance, des opérations en vols et procédures de tout genre. Atteindre tous ces objectifs n’a pas été facile, reconnait le Dg.

Avec au départ près de 22 milliards F de dettes, 600 employés pour 3 avions. Il fallait effectuer un sérieux redressement. Un état des lieux est fait, le plan de redressement est actualisé et renommé plan de relance sous le nouveau Dg. Un nouvel organigramme est mis en place en rapport avec le nouveau projet, une direction de la stratégie redéployée avec pour ambition de redéfinir la qualité de service. Pour réussir le challenge, des moyens s’imposent. Aujourd’hui, la direction générale estime que son boulot est fait. « Il faut que le propriétaire, qui est l’Etat, mette les moyens en jeu pour démarrer véritablement ». Il est question de doter la compagnie de nouveaux avions, six en plus des trois en place. Le processus est en route. Les six avions arriveront incessamment, apprend-on. Pour Parfait Eteme, chef de cargo, Camair-Co est en droit de solliciter des partenariats avec les plus grandes compagnies du monde et une grande diversité d’opportunités de fret sur tous les continents.

© Josy MAUGER |Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top