Economie

CAA: Près de 3 milliards de francs contractés et non consommés

CAA-la Caisse-autonome-d’Amortissement-conseil-dette

Selon le directeur général de la Caisse autonome d’Amortissement (CAA), 2800 milliards de francs dorment dans les caisses de l’Etat, en attente de consommation. Cette déclaration du patron de la CAA à Cameroun tribune est passée inaperçue. Pourtant elle est lourde de signification. Raison pour laquelle Le Quotidien de l’économie (LQE) du 16 septembre 2015 a choisi d’en faire le sujet de Une.  En effet, le journal revient sur les propos de Dieudonné Evou Mekou dans le quotidien gouvernemental.

« Selon les révélations du directeur général de la Caisse autonome d’amortissement (CCA) qui gère les fonds des emprunts extérieurs et intérieurs», écrit LQE, « il sommeille dans ses comptes 2800 milliards de Fcfa sur les 3800 milliards d’encours de la dette publique de l’Etat ». Explication simple, poursuit le journal, le Cameroun a sollicité et obtenu des prêts qu’il n’arrive pas à consommer.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une information étonnante pour un pays dont les populations ne sont pas les mieux loties au monde. Selon les chiffres de l’Institut national de la statistique, 39,9% de la population camerounaise vivent en dessous du seuil de pauvreté. C’est-à-dire avec moins de 738 CFA/jour. Ajouté à cette misère, les problèmes de financement de certains projets structurants.

Un paradoxe saisissant qui a une explication à en croire le quotidien privé. « Cette oisiveté des fonds s’explique par les procédures de décaissement des bailleurs jugés complexes ».  C’est d’ailleurs, ce qui d’après LQE, a « provoqué la mise à place d’un nouveau manuel des procédures pour la gestion et le décaissement des crédits extérieurs accordés au Cameroun ».

Pourtant, le Cameroun continue à contracter des dettes. LQE rappelle par exemple pour ce qui est du Plan d’urgence que le taux d’endettement a été plafonné à 375 milliards de Fcfa. Une dette dont les intérêts sont souvent payés alors que le prêt contracté n’a pas encore été consommé, informe le journal.

Jean-Marie Nkoussa

Populaires cette semaine

To Top