Economie

Brasserie: Un Camerounais veut lancer une nouvelle société

Le-Ministre-de-la-Santé-BIYA-brasserie-boissons

Brasserie, un secteur porteur au Cameroun

«Société brasserie Samuel Foyou», en abrégé Brasaf. Telle est la dénomination de l’entreprise agro-industrielle, dont les actes de création ont été déposés le 10 juillet 2014 auprès d’un notaire de la ville de Douala, la capitale économique du Cameroun, relaie l’agence « Ecofin ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’entreprise, dont l’objet social est «la production et la distribution des produits brassicoles », sera la 4ème entreprise du genre au Cameroun, après la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (Sabc), filiale du groupe français Castel, qui a racheté les brasseries Siac-Isenbeck il y a un peu plus de 2 ans ; l’Union camerounaise des brasseries (Ucb), du milliardaire camerounais Kadji de Fosso. Il y a aussi dans ce secteur la société Guinness S.a dotée d’un capital social de 100 millions Fcfa, la Brasaf, dont aucune information n’a filtré, ni sur son lieu d’implantation, ni sur la date de lancement effectif des activités, est chapeautée par un conseil d’administration présidé par Samuel Foyou, présenté comme le nouveau magnat de l’industrie camerounaise. Actionnaire majoritaire de la Société camerounaise de fermentation (Fermencam), une distillerie rachetée en 2006 au milliardaire Victor Fotso, et qui revendique un chiffre d’affaires de 12 milliards Fcfa en 2013, Samuel Foyou a récemment annoncé qu’il avait sollicité auprès de l’Etat camerounais, une superficie de 2 000 hectares pour planter des arbres fruitiers, afin de produire du jus naturel destiné à l’exportation.

Populaires cette semaine

To Top