Actu'Décalée

Braquage: 2,8 millions de FCFA emportés dans une microfinance à Bertoua

sous-préfet-bertoua-braquage-jeunesse

Un braquage spectaculaire a été perpétré le jeudi 23 juillet dernier par un individu armé dans la microfinance dénommée Free Cash, un établissement nouvellement implanté au quartier Bamvélé à Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est.

Un homme se présentant comme un client de cette structure financière a réalisé un hold-up en plein jour et a emporté le butin. Selon le journal Mutations qui relaye l’information dans son édition de ce Lundi 27 Juillet 2015, le malfrat court toujours. Quant aux circonstances de ce braquage, le journal rapporte les propos de l’employée principale de cet établissement qui, selon Mutations, n’a pas souhaité être nommée.

«C’est aux alentours de 09h à 10h, jeudi 23 juillet 2015, qu’un monsieur s’est introduit dans les locaux de la micro finance en prétendant être un client qui souhaiterait effectuer un retrait. Après lui avoir fait part de la procédure à suivre tout en étant derrière son bureau, le monsieur en question me dit qu’il a oublié sa carte d’identité et que l’un de ses proches devrait apporter cette pièce. Dans cette attente, le Monsieur se plaint de la chaleur. C’est ainsi qu’en l’absence de tout autre personnel je lui ai demandé de régler la climatisation à sa convenance, chose qu’il a faite mais en vain car selon lui le système de climatisation était endommagé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Animée donc par l’esprit du métier qui veut que le client soit roi, j’ai décidé d’aller vérifier l’état de cet appareil de climatisation. Ce qui a donné raison à ce dernier. Après m’être excusée au nom de la maison, j’ai décidé alors de retourner dans mon espace de travail que j’avais fermé à clé par mesure de sécurité. Au moment où j’ouvre la porte, ce dernier a foncé vers moi et a sorti un pistolet avec lequel il a menacé de me tuer si je ne lui obéissais pas. Il m’a ensuite attaché et m’a menacé de lui montrer là où se trouve la caisse d’argent.

Malgré la résistance que j’ai opposée en lui disant qu’il n’y avait rien dans les caisses, il a insisté de fouiller. C’est ainsi qu’il a récupéré la somme d’environ 2,8 millions présente dans le coffre-fort ».

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top