Features

Brésil 2014: Les lions indomptable déjà dos au mur !

Lions indomptables-bresil 2014

Battus vendredi par le Mexique (1-0), Les Lions sont obligés de relever la tête pour rester dans la compétition.

L’histoire a ceci de parfois énervant qu’elle aime bien souvent se répéter. Comme en 2010 face au Japon, les Lions indomptables ont entamé leur campagne brésilienne avec une défaite, sur le même score d’ailleurs (1-0). Contre le Mexique vendredi dernier à Natal, les joueurs de Volker Finke, encore dans l’euphorie de leur match nul contre l’Allemagne en amical, ont été brutalement ramenés sur terre. Le score étriqué pourrait laisser croire que les Camerounais ont tenu tête aux Mexicains. Que non ! On n’a presque rien vu dans cette équipe face à un adversaire pourtant prenable. Tous les joueurs répétaient que c’était le match à ne pas perdre dans ce groupe A qui compte également la Croatie et le Brésil. Et l’histoire s’est quand même répétée. Le Cameroun n’a en tout cas plus gagné de match en coupe du monde depuis la victoire, 1-0 contre l’Arabie saoudite en 2002. 

La tâche s’annonce en tout cas ardue pour la suite car il n’y a pas plus de calculs à faire. Les Lions pointent à la troisième place derrière le Brésil et le Mexique (trois points chacun). Il faut absolument gagner le prochain match pour garder un espoir de passer au second tour. Ou du moins, de sortir la tête haute. Mais en face, il y aura la Croatie, puis le Brésil. Les Croates, qui ont offert une opposition solide face au Brésil, sont des adversaires de taille. D’autant plus qu’ils souhaitent également marquer leurs premiers points dans cette compétition. Une défaite ou un nul mercredi à Manaus sera pratiquement synonyme d’élimination pour des Lions qui ont promis de tout faire pour éviter de revivre le cauchemar de 2010 avec zéro point marqué. 

Mais cela passe par de nombreux réajustements dans l’équipe. Notamment en défense centrale. Le choix d’aligner Aurélien Chedjou, court physiquement en lieu et place de Joël Matip, convaincant lors des matchs préparatoires, peut toujours se discuter. De toute façon, il va falloir travailler le placement et la concentration dans ce compartiment du jeu. Contre le Mexique, on a vu beaucoup de manquements, qui ont d’ailleurs occasionné les deux buts refusés à Giovani Dos Santos, ainsi que celui, validé cette fois, de Peralta. Il est aussi clair qu’il manque de percussion et de créativité au milieu de terrain. Landry Nguemo ou Edgar Salli, tous les deux diminués physiquement, pourraient pourtant faire beaucoup de bien à l’équipe. Et apporteraient certainement un peu de peps à une attaque amorphe jusqu’à présent. Un peu d’audace ne ferait pas non plus de mal au coach Volker Finke qu’on a vu hésitant vendredi. Dans tous les cas, c’est tout un état d’esprit qu’il faut revoir en quelques jours si ces Lions-là veulent aller quelque part.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Josiane R. MATIA | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top