Features

Bousculade à la Mecque: Une messe œcuménique en mémoire des victimes

palais_sport_messe_bousculade

Elle a eu lieu mardi au palais des Sports de Yaoundé, en présence du Ministre de l’Administration territoriale, représentant personnel du Chef de l’Etat. Un mois après la bousculade survenue à Mina, près de la Mecque le 24 septembre dernier et qui a causé la mort de 76 pèlerins camerounais, une prière inter-religieuse a été organisée pour la mémoire des disparus, mardi 20 octobre 2015 au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé. Cette célébration inter-religieuse a vu la participation de la quasi-totalité du gouvernement, avec en bonne place, René Emmanuel Sadi. Le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation y représentait personnellement le Chef de l’Etat.

A l’ouverture de la prière, le Cheick Ibrahim Moussa, grand Imam de la Mosquée centrale N°1 de la Briqueterie à Yaoundé a remercié le Chef de l’Etat «pour la journée de deuil national qu’il a décrétée vendredi dernier. Que la mémoire des défunts soit honorée», peut-on lire dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune en kiosque ce mercredi 21 Octobre 2015. Les autres célébrants du jour, le révérend Pasteur Samuel Valérie Manaka Koum de l’Eglise évangélique du Cameroun et Mgr Jean Mbarga, l’Archevêque métropolitain de Yaoundé, ont rappelé que  «la mort n’est pas une fatalité», «ce drame a été vécu à la fois comme un accident malheureux et meurtrier, mais aussi comme le sacrifice des pèlerins décédés en priant Dieu et en confessant leur foi en Dieu dans ce lieu saint».
Mgr Jean Mbarga a indiqué qu’il était question hier de mettre en exergue la fraternité dans la foi, car «Nous sommes tous frères dans la foi en Dieu le Très Haut… Les musulmans sont nos coreligionnaires dans la fidélité à Abraham le père des croyants».
En rappelle, le 24 septembre dernier, une bousculade est survenu à Mina, près de la Mecque en Arabie Saoudite, lors du hadj 2015. Selon les chiffres officiels communiqués par 34 pays mercredi 21 octobre, au moins 2 097 pèlerins sont morts, ce qui fait du drame la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire moderne du hadj. Le Cameroun a quant à lui perdu 76 pèlerins selon le gouvernement. Le Président de la République Paul Biya a décrété la journée du vendredi 16 octobre 2015 journée de deuil national en la mémoire de ces victimes.
 

Populaires cette semaine

To Top