Economie

Bolloré investit plus de 4 milliards au port de Douala

bolloré_maersk_douala_1

La Douala international terminal (DIT.), une entité du groupe Bolloré, vient de mettre en service, quatre nouveaux portiques afin de renforcer la compétitivité du port de Douala au moment où cette plate-forme portuaire est engagée dans une phase de décongestion de ses espaces depuis quelque temps. Dotés d’une capacité moyenne de 120 mouvements de conteneurs par heure, les 4 portiques de parc qui ont coûté 4 milliards de francs CFA, sont opérationnels depuis le 12 août 2014.

« Ils jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la productivité du Terminal, notamment, en accélérant le traitement des conteneurs à l’import», nous explique un responsable de la cellule de Communication. Avec la mise en service des nouveaux portiques de parc, la décongestion du port de Douala, est amorcée. Aussi, le retour progressif à la normale amorcé il y a quelques semaines se poursuit avec le concours de tous les acteurs portuaires. A ce jour, les taux d’occupation des parcs export et import sont respectivement de l’ordre de 67% et 89% contre 147% en mai 2014. Pour notre interlocuteur, c’est la réponse de Dit, dont l’action vise à renforcer la compétitivité du terminal à conteneurs du port de Douala, dont les acquisitions se chiffrent à près de 7 milliards FCFA, en l’espace de trois mois.

Le groupe Bolloré joue un rôle de 1er plan dans le développement socioéconomique du Cameroun

Le souhait de désengorgement préoccupe les autorités camerounaises. Pour Sali Hamadou, Président du conseil d’administration de Dit, les performances économiques du pays en dépendent, « les grues de parc que Dit met en service vont contribuer à améliorer de façon substantielle les performances de notre Terminal à conteneurs, levier essentiel du développement économique du Cameroun », va-t-il-sou-ligner. Car, « ces portiques de parc vont accélérer la vitesse de livraison des camions et navires. Ils vont rendre plus compétitifs Dit, et permettre ainsi au port de douala de continuer à jouer un rôle de 1er plan dans le développement socioéconomique du Cameroun, du Tchad et de la Rca. Avec le soutien du gouvernement, de l’autorité portuaire nationale, de la direction générale du port de Douala, de la Douane et des acteurs du secteur portuaire, la décongestion est en marche», va-t-il faire valoir.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une idée que partage Jakob Sidenius, Directeur général de Dit, «au niveau du parc import, les efforts d’amélioration et de retour à la normale comme c’est le cas au parc export se poursuivent. Même s’ils sont ralentis par l’engorgement créé par le nombre élevé de conteneurs abandonnés par les importateurs, de plus de 90 jours de séjour au terminal (plus de 1800 conteneurs Evp), et le nombre élevé également de conteneurs séjournant au terminal à plus de 30 jours », déplore le top management de Dit. En saluant les efforts fournis, «aujourd’hui, grâce aux efforts actuellement mis en place de concert avec certaines lignes maritimes, la tendance est à l’amélioration. L’amélioration aujourd’hui visible, doit être maintenue pour que la décongestion se poursuive et que les mesures d’exception prises deviennent permanentes », va-t-il conclure en guise de motif de satisfaction.

La réponse de DIT pour renforcer la compétitivité du terminal à conteneurs du port de Douala se chiffre à près de 7 milliards d’acquisitions immédiates en moins de trois mois, et plus de 5 milliards d’acquisition du troisième portique à moyen terme et des réformes profondes de son organisation. Bien plus, le parc à bois, Sepbc, est également sur une dynamique positive. Les taux d’évacuation quotidienne atteignent quelques fois le cap de 4.000 m3 par jour. Le désengorgement à ce niveau est de plus en plus perceptible avec des espaces clairsemés. A titre de rappels (DIT), c’est 40% des actions du groupe Bolloré, 40% pour l’entreprise Maersk, 15% de l’Etat du Cameroun et enfin 5% pour le secteur privé.

© Parfait Bisso Nyobe | L’Anecdote

Populaires cette semaine

To Top