Actu'Décalée

Boko Haram : Un coup de feu met fin au défilé de la fête de la jeunesse à Kousséri

l’Etat-major-renforcement_dispositif_militaire_ Boko Haram

Ambiance rocambolesque sous fond de psychose Boko Haram ce mercredi matin à Kousséri, chef lieu du département du Logone et Charie, région de l’Extrême-Nord. Les élèves et leurs encadreurs, les autorités administratives et traditionnelles, les invités et les curieux étaient venus en nombre à la place des fêtes de Kousséri, non loin du lieu dit Carrefour Total, pour la célébration de la 49e édition de la fête de la jeunesse.

Apres avoir écouté la rediffusion du discours de circonstance prononcé hier par Paul Biya le chef de l’Etat, les élèves s’apprêtaient à marquer le pas de la traditionnelle parade quand un militaire a semé la panique en tirant des coups de feu en l’air. La foule et mêmes certaines autorités assises à la tribune se sont dispersées en fuyant dans tous les sens, mettant ainsi de manière précoce un terme au défilé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A en croire des sources, la psychose Boko Haram, la secte islamiste d’origine nigériane, serait à l’origine de la pulsion qui a amené le soldat à appuyer sur la queue de détente de son fusil. Le « militaire a tiré en l’air après que des élèves regroupés devant les Esir (Equipe spéciale d’intervention rapide, ndlr), eurent crié Boko Haram, Boko Haram en courant dans toutes les directions » explique Guibai Gatama, un confrère spécialiste de la partie septentrionale du Cameroun ? Kousséri, ville camerounaise de près de 90 mille habitants, frontalière avec le Tchad, est aussi la cible d’exactions des terroristes venus du Nigéria. En mai 2014, une attaque sanglante de Boko Haram contre une brigade de gendarmerie à Kousséri avait causé la mort de cinq gendarme et un civil.

Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top