Features

Boko Haram: Un camion miné intercepté à Kousséri

Guerre-militaires-soldat_camer_aufront_kolofata_boko_haram-forces-de-défense

Boko Haram subit de lourdes pertes

La cargaison constituée de 700 sacs de riz était destinée aux combattants de la secte islamiste Boko Haram installés à Gambarou Ngala. Le «colis» qui cacherait un important stock d’armes de guerre a été convoyé sine die à Maroua pour une fouille minutieuse.

Il pourrait s’agir d’une nouvelle prise importante des forces de l’ordre après celle de la villa de Kodogo II. L’opération est rendue possible les 7 et 8 octobre 2014 grâce aux précieux renseignements des populations à la police. «La cargaison est constituée de 700 sacs de riz soigneusement chargée dans un camion nigérian appartenant à un Blama (chef traditionnel local, Ndlr) installé dans l’arrondissement de Fotokol (…) tout cela était destiné aux membres de Boko Haram installés de l’autre côté de la frontière, c’est-à-dire à Gambarou Ngala», a confié sous le couvert de l’anonymat une source.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et d’ajouter, «selon nos renseignements, il s’agit d’un camion miné comportant des armes de guerre et des munitions (..) Les forces de l’ordre ont reçu pour ordre venant de Yaoundé de convoyer la cargaison suspecte en direction de Maroua». En outre, si l’on en croit d’autres indiscrétions, la « cargaison de riz », du fait de la rude bataille de Fotokol et la fermeture de la frontière, aurait stratégiquement desservi plusieurs localités frontalières dont  Fotokol, Kousséri et Mora. «Le plan inavoué consistait sans doute à frapper ces zones en ce moment où Boko Haram subit de lourdes pertes», fait savoir une autorité à Kousséri. Fort heureusement, poursuit la même source, «la vigilance de l’armée et de la police a permis de faire avorter avec un certain professionnalisme et beaucoup de tacts ces autres tentatives de déstabilisation de notre territoire», jubile la source du Messager.

© Le Messager

Populaires cette semaine

To Top