Features

Boko Haram tue 8 paysans et incendie plusieurs maisons dans l`Extrême-Nord

Attentat - Boko Haram - Fotokol

Des hommes armés soupçonnées d`appartenir à la secte islamiste nigériane Boko Haram ont attaqué samedi soir Tika, localité de la région de l`Extrême-Nord du Cameroun proche de la frontière avec le Nigeria, où ils ont tué près d`une dizaine de personnes et incendié plusieurs maisons, rapportent dimanche des sources militaires.

« L`attaque a eu lieu hier soir aux environs de 21H00 (20H00 GMT). Le bilan fait état de huit morts, tous des paysans de Tika, qui est un petit village situé à 13 km de Hile Hifa, chef-lieu de l`arrondissement du même nom », a précisé l`une de ces sources contactées par Xinhua.

L`une des victimes a été retrouvée morte décapitée, une méthode criminelle à laquelle Boko Haram a généralement recours.
« Plusieurs maisons » dont le nombre n`est pas précisé ont aussi été incendiées lors de cette attaque.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les forces de défense et de sécurité, alertées bien après le départ des assaillants, n`ont pas eu le temps de contrer cette attaque.
Réussissant à contourner les positions de l`armée camerounaise dans une région aux frontières poreuses, Boko Haram, après avoir été déclaré affaibli militairement, a relancé ses attaques dans l`Extrême-Nord du Cameroun, avec une particularité observée depuis juillet : les attentats kamikazes, dont plus d`une dizaine ont été enregistrés depuis cette date, avec comme bilan des dizaines de morts.

Le 16 septembre, douze marins ont été tués et deux véhicules militaires détruits lors d`une embuscade à Dabanga, localité située juste à la frontière nigériane, selon un bilan communiqué par des sources militaires.

Xinhua

Populaires cette semaine

To Top