Features

Boko Haram tue 8 militaires du BIR au lendemain de la libération de 27 otages

Cameroun-L'armée-boko-haram-commandant-soldats-Maga

Depuis le week-end dernier, les forces de défense camerounaises font face à des attaques à outrance des hommes armés de la secte islamiste Boko Haram.

Selon les dernières informations que vient de publier notre confrère Guibaï Gatama qui jouit d’une  réputation bien établie dans les milieux des forces armées camerounaises, notre pays a perdu huit de ses vaillants soldats dans les affrontements qui opposent les forces de défense camerounaises aux terroristes de Boko Haram.

«8 éléments du BIR, unité d’élite de l’armée camerounaise, ont trouvé la mort hier (mercredi 15 octobre 2014, ndlr) à Limani (Mayo-Sava) dans une incursion de Boko Haram. L’armée a depuis repris le contrôle de la situation à la suite de violents combats» fait savoir Guibaï Gatama.

Ainsi, pendant qu’on savourait encore la libération par Boko Haram dans la nuit du vendredi à samedi dernier de 27 otages Camerounais et Chinois, les combats ont repris de plus belle le dimanche 12 octobre 2014. Et comme toujours, c’est dans différentes localités de la région de l’Extrême-Nord que les hommes de la secte d’origine Nigériane ont rompu le «Cessez-le-feu»  décrété le temps de récupérer les otages.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Immédiatement après donc, «Quatre membres armés de Boko Haram ont été appréhendés ce matin (dimanche 12 octobre, ndlr) à Fotokol, aux alentours de 11h. Ils appartenaient à un groupe de cinq infiltrés dont l’un a été abattu par l’armée» renseignait notre confrère. Cependant, la guerre a continué avec usage des chars de part et d’autre dans les localités de Amchidé, Banki, Fotokol, Makambara, Djokana, et même à Gambarou au Nigéria. «Notre armée se bat avec courage nuit et jour pour que le Cameroun reste un pays de paix et de stabilité. Le Gouvernement camerounais quant à lui vous donne l’assurance qu’il va continuer sans relâche à combattre le Boko Haram jusqu’à son éradication totale» avait promis Paul Biyale Chef de l’Etat Camerounais dans une déclaration faite le lundi 13 octobre 2014 lors de la cérémonie de réception des ex-otages Camerounais et Chinois.

© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top