Features

Boko Haram: René Sadi achemine l’effort de guerre dans l’extrême-nord

dons-effort-de-guerre-boko-haram

La place des fêtes de Maroua sert de cadre, le vendredi 12 juin 2015, à la cérémonie solennelle de la remise symbolique de la première cargaison des dons destinés aux populations déplacées et aux Forces de défense dans le cadre de lutte contre Boko Haram. Une cérémonie présidée par René Emmanuel Sadi, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd), par ailleurs président du Comité interministériel ad hoc chargé de la gestion desdits dons.

La cérémonie de la place des fêtes de la capitale régionale de l’Extrême-Nord constitue l’acte II de la visite officielle de René Emmanuel Sadi dans la région dite «fille aînée du Renouveau». Une région qui, malheureusement, défraie la chronique depuis de longs mois du fait notamment des assauts répétés et des attaques odieuses et barbares des éléments de Boko Haram, du nom de la secte islamiste d’origine nigériane contre laquelle le Cameroun est en guerre.

Malgré la forte canicule qui s’abat dans la ville, la remise symbolique de la première cargaison des dons destinés aux populations déplacées et aux Forces de défense dans le cadre de lutte contre Boko Haram draine une foule immense. A l’arrivée du patron de la cérémonie peu après 10 heures, accompagné du gouverneur Midjiyawa Bakari, toutes les tribunes grouillent de monde. Aux premières loges de la tribune d’honneur, on distingue la suite du Minatd, tous les préfets de la région de l’Extrême-Nord, les membres du Parlement, le corps judiciaire, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Maroua, le commandant d’arme de la place, les magistrats municipaux, les sous-préfets, l’état-major régional et le tout Maroua politico-administratif. A toutes ces personnalités, s’ajoutent le collège des notabilités traditionnelles conduit par le grand imam de la place, les forces vives et les dynamiques populations de la région de l’Extrême-Nord, venues massivement à la place des fêtes de Maroua pour non seulement être les témoins privilégiés de la cérémonie, mais aussi pour réserver un accueil mémorable à René Emmanuel Sadi à Maroua, ville qui a eu le privilège de le voir naître et qui peut s’enorgueillir de recevoir, ce jour, un de ses dignes fils.

Remerciements au Chef de l’Etat

Robert Bakari monte en premier au créneau pour les souhaits de bienvenue au ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Maroua note d’emblée qu’au-delà du réconfort attendu au terme de la remise des dons destinés aux populations déplacées et aux Forces de défense, la cérémonie du 12 juin dernier confirme non seulement la constante sollicitude du Chef de l’Etat à l’endroit des populations de la région l’Extrême-Nord, mais aussi la même sollicitude et une attention conséquente des Forces de défense dont d’ailleurs il est le Chef suprême et dont aussi les actions salutaires sur le terrain ont permis de contenir et mettre hors d’état de nuire les terroristes de Boko Haram, permettant ainsi aux populations de cette région de retrouver à nouveau le calme et la sérénité.

Poursuivant, le premier magistrat de Maroua dit combien les populations qu’il représente sont sensibles à cette sollicitude du Président de la République qui, ayant vite perçu la menace terroriste, avait tôt fait de déclarer la guerre à cette «prétendue illuminée religieuse», mettant en avant-garde toutes les actions aussi bien militaires que diplomatiques pour la combattre. La grande mobilisation observée sur l’ensemble du territoire national, explique le délégué du gouvernement, traduit une adhésion totale des populations à cette option du Chef de l’Etat, Chef suprême des Forces armées dont l’encadrement optimal a permis d’infliger à l’ennemi des pertes énormes, confirmant ainsi le professionnalisme, la bravoure et le courage légendaires des Forces de défense nationales auxquelles l’ensemble des camerounais s’identifie de plus en plus, comme en témoignent les actions de solidarité enregistrées sur l’ensemble du territoire national.

Pour le premier magistrat municipal de Maroua, la remise de dons ce jour s’inscrit sans doute dans cette logique. D’autant que René Emmanuel Sadi a eu le privilège d’être désigné par le Chef de l’Etat à la tête du Comité créé par ses soins à cet effet, dans l’optique d’une meilleure harmonisation des interventions de cette nature. Tout en félicitant le Minatd pour cette très haute marque de confiance, Robert Bakari se fait le porte-parole des populations de l’Extrême-Nord pour exprimer leur profonde gratitude et leur infinie reconnaissance au Président Paul Biya, dont le réconfort et les multiples appuis en ces temps difficiles confirment l’adage selon lequel : «C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses vrais amis». Car, c’est véritablement grâce aux actions du Chef de l’Etat que les effets de l’insécurité sont de moins en moins ressentis par les populations.

La même reconnaissance, souligne le délégué du gouvernement, va à l’endroit du Minatd, notamment aux autorités administratives de la région à la tête desquelles le gouverneur Mindjiyawa Bakari, mais également les forces de défense pour toutes les actions menées au quotidien au profit des populations dans le cadre du combat contre Boko Haram. «Aux uns et aux autres, je voudrais renouveler toute la disponibilité et la collaboration des populations de toute la région de l’Extrême-Nord afin de clore définitivement cette triste parenthèse de l’insécurité à la frontière».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Soutien inconditionnel au Chef des Armées

Mais toute l’attention est retenue pour suivre le discours de circonstance de René Emmanuel Sadi, porteur d’un message d’encouragement du Président Paul Biya, Chef de l’Etat et Chef suprême des Armées et de Madame

Chantal Biya à l’endroit de nos vaillantes Forces de défense engagées dans la lutte contre Boko Haram d’une part et des populations de la région de l’Extrême-Nord, victimes à leur corps défendant des affres des éléments de ladite secte, d’autre part. Outre le message d’encouragement et de réconfort du Président de la République, René Emmanuel dit être venu à Maroua en sa qualité de président du Comité interministériel ad hoc chargé de la gestion des dons destinés aux populations déplacées et aux Forces de défense, pour remettre solennellement aux autorités de la région de l’Extrême-Nord, en vue de leur acheminement vers leurs bénéficiaires, une première cargaison de denrées gracieusement mise à la disposition par nos compatriotes à travers le triangle national.

C’est le lieu de souligner que depuis le début de la guerre contre Boko Harama, les Camerounais du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, se sont mobilisés dans un élan de solidarité sans précédent pour apporter leur soutien inconditionnel au Chef des Armées, aux Forces de défense et aux populations de la région de l’Extrême-Nord. Une mobilisation qui s’est traduite dans les faits par des dons de tous ordres, notamment les denrées dont le Minatd a bien voulu remettre la première cargaison ce jour aux autorités de la région de l’Extrême-Nord. «D’autres cargaisons, suivront dans les prochains jours», a indiqué René Emmanuel Sadi.

Injonctions

La remise de ces denrées donne ainsi l’occasion au patron de la Préfectorale de saluer le bel élan des compatriotes qui démontrent par ce geste fort apprécié que le peuple camerounais est un peuple soudé ; un peuple uni derrière son Chef et ses Forces de défense et de sécurité ; un peuple pour qui les notions d’unité et de solidarité nationales sont loin d’être des concepts creux, mais correspondent à une réalité vivante et vécue. René Emmanuel Sadi insiste pour que toutes les dispositions soient prises afin que les denrées dont il est porteur, fruit du sacrifice de l’ensemble de nos concitoyens, arrivent à leurs destinataires sans la moindre faille. Aussi, des instructions sont-elles strictement et scrupuleusement données aux autorités administratives afin de gérer ces denrées avec le plus grand sérieux, avec la plus grande intégrité.

Le Minatd reste convaincu que les troupes trouveront en les dons remis vendredi dernier à la place des fêtes de Maroua, un motif supplémentaire d’encouragement pour veiller plus que par le passé, à la préservation de notre intégrité territoriale et à la sécurisation des personnes et des biens, ainsi qu’une exhortation à plus de diligence et de vigilance dans la conduite de leur délicate mission. Bien évidement, rappelle-t-il, outre les denrées dont la première cargaison est acheminée dans l’Extrême-Nord, plus de 2 milliards F Cfa sont déjà mobilisés par nos concitoyens dans le cadre de l’effort de guerre et se retrouvent à cette date dans un compte spécial ouvert auprès du Trésor public. «Ces fonts feront, eux aussi, l’objet d’une gestion visant à maintenir au beau fixe et à entretenir le moral des troupes».

Composition des dons

René Emmanuel remet symboliquement les dons au gouverneur Mindjiyawa Bakari, qui les transmet à son tour aux préfets du Mayo-Tsanaga, du Mayo-Sava et du Logone et Chari, au commandant d’arme de la place, ainsi qu’au représentant des populations déplacées de l’Extrême-Nord. Sous un tonnerre d’applaudissements. A noter que les dons en nature remis aux populations déplacées et aux Forces de défense dans le cadre de la lutte contre Boko Haram sont partis de Yaoundé le 09 juin dernier à bord d’une vingtaine de camions convoyés sous forte escorte. Ils comprennent, entre autres, des cargaisons de denrées alimentaires (riz, pâtes alimentaires, sucre, lait, vivres frais, farine de blé, huile de palme, huile de table, arachides…), des packs d’eau minérale, des palettes de boissons gazeuses, des cartons boîtes de conserves, des vêtements, des chaussures, des produits pharmaceutiques, du savon, du papier hygiénique, des chèvres, des bœufs, etc.

S’adressant à la presse à l’issue de la cérémonie, René Emmanuel Sadi a annoncé une cérémonie similaire dans la région de l’Est, où nos Forces de défense sont déployées pour assurer l’intégrité du territoire menacée du fait de la situation qui prévaut en République centrafricaine voisine. Il a rassuré en outre que les autres cargaisons de denrées stockées à la base aérienne de Douala seront bientôt acheminées à leurs destinataires.

Populaires cette semaine

To Top