Features

Boko Haram: Regain d’affrontements à la frontière Cameroun-Nigeria

Boko-Haram-Cameroun-Fotokol-Mora-terroristes

L’armée camerounaise a essuyé de nouvelles vagues d’attaques meurtrières à Limani, Amchide et Fotokol la semaine dernière. Des violences perpétrées par des colonnes de Boko Haram munis d’armes lourdes et sophistiquées.

Le cessez-le-feu entre l’armée camerounaise et Boko Haram n’est pas à l’ordre du jour. En tout cas, la nouvelle vague d’attaques perpétrées à longueur de la semaine dernière dans les zones frontalières d’Amchide, Limani et Fotokol amène à le penser. Davantage au lendemain de la libération en pompe des « 27 » ex-otages après une entente avec la secte islamiste antichrétienne dénommée Jama’atu Ahlis Sunna Lidda’awati wal-Jihad. Mercredi 15 octobre en fin d’après-midi, des colonnes constituées de plus de 100 assaillants munis d’armes lourdes et à bords de blindés sont entrés dans le territoire camerounais à Amchide (Banki côté Nigérian). Avec à la clé de violents combats avec les forces camerounaises. A la suite de ces heurts, une cinquantaine de djihadistes est abattue. La sévère réplique des soldats camerounais a également permis de repousser les djihadistes qui ont abandonné des munitions et un engin lourd. Simultanément, ce même 15 octobre, d’autres colonnes de combattants de Boko Haram ont attaqué les positions de l’armée dans la localité voisine de Limani.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au cours de ces affrontements où une cinquantaine d’assaillants sont tués, l’armée camerounaise a perdu huit (08) éléments. De sources concordantes, l’on dénombre également une dizaine de civils tués dont des commerçants. Dans un communiqué lu sur les antennes de la radio et la télévision nationale Crtv, l’on apprendra, au sujet de ce regain d’accrochages, qu’après un calme de quelques heures, les combats ont repris dans la matinée du 16 octobre dans la zone d’Amchide. «Le bilan fait état de huit soldats camerounais tués et de sept blessés. Du côté ennemi, 107 combattants de la secte tués, un char détruit, un pick-up calciné, ainsi qu’un véhicule de marque 504 bourré de munitions et d’explosifs (…) Plusieurs armes lourdes et légères ont été récupérées. La situation est redevenue calme et sous le contrôle de nos forces de défense qui veillent efficacement sur tous les points de la frontière», précise le communiqué du ministère de la Défense.

Jusqu’en fin de semaine dernière, des heurts sporadiques continuaient d’opposer les soldats de l’opération « Alpha » et des milices de Boko Haram à Limani et Amchide. Dans le Logone et Chari, la bataille de Fotokol a ceci de particulier que «Boko Haram pilonne les positions de l’armée camerounaise à distance avec des lance-roquettes. A chaque fois nos valeureux soldats réagissent énergiquement», assure une source militaire.

© Salomon KANKILI | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top