Features

Boko Haram: Un poste de l’armée camerounaise attaqué à l’Extrême-Nord

boko-haram-instabilité-autorités-Tolkomari

Un soldat camerounais et plusieurs insurgés de la secte Boko Haram ont trouvé la mort lors de l’attaque. Le poste de l’armée camerounaise  situé à El Dawsaf-Vreket dans l’arrondissement du Mayo Moskota (département du Mayo Tsanaga) a reçu ce dimanche 1er Novembre 2015, la visite des combattants de la secte Boko Haram. Lourdement armés, les combattants de la secte nigériane n’étaient pas venus pour une partie du plaisir. Ils avaient certainement pour mission de déloger l’armée de ce poste qui couvre une bonne partie de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria.

Malheureusement pour les adeptes de Shekau, ils ont trouvés que les brillants soldats de l’armée camerounaise étaient en alerte comme d’habitude. Malgré l’imposante logistique que les assaillants avaient transportée à El Dawsaf-Vreket, ils n’ont pas pu résister à la force de frappes des troupes camerounaises.
«Plusieurs combattants ont été tués, il est difficile de le déchiffrer car certains corps ont été transporté vers le Nigeria par leurs complices, mais je crois qu’ils sont nombreux», indique un sergent au poste de d’El Dawsaf-Vreket.  «Côté ami, nous avons malheureusement perdu un camarade d’arme», conclut le jeune soldat au front.
Depuis quelques semaines, des groupes de la secte multiplient des incursions sur le sol camerounais surtout dans les villages frontaliers. Pourchassés par l’armée nigériane qui court après le délai donné par Buhari pour éradiquer la secte, les combattants n’hésitent pas à se replier vers le Cameroun où ils affrontent les troupes.

Populaires cette semaine

To Top