Features

Boko Haram : Plus que deux mois à vivre selon Buhari

boko-haram-kolofata-cameroun-gouvernement-Abubakar-Shekau

Le nouveau président nigérian, Mohamadu Buhari dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine CNN dimanche dernier a promis d’en finir avec la secte islamiste Boko Haram dans un bref délai.

A l’instar d’un entrepreneur qui gagne un marché pour la construction d’un édifice et promet de le livrer dans les délais, le président élu de la République fédérale du Nigéria le général Mohamadu Buhari a promis d’en finir dans deux mois avec les terroristes de Boko Haram. Beaucoup de Nigérians en votant le général Buhari dont on reconnait les qualités d’homme à poigne ont mis tout leur espoir en lui. Le président élu le sait et promet de ne pas les décevoir au contraire il les rassure en faisant savoir que Boko Haram n’est qu’une équation qui a trop duré mais qui va être résolu dans un délai de deux mois au plus. Pour lui, les efforts faits par l’administration précédente n’ont pas été assez pour mettre en déroute cette organisation criminelle qui prétend agir au nom de Dieu.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il explique qu’il sait comment Boko Haram a commencé et où ils sont maintenant. Et de ce fait, il sait quelle stratégie adoptée. Selon lui, son administration fera rapidement attention à la sécurité nationale du Nigéria. D’où le délai de vie très court de Boko Haram. A cet effet, le général Buhari a fait savoir que le Nigéria a besoin de la coopération des pays comme le Cameroun, le Tchad et le Niger. Pour lui, les efforts déployés par l’administration de Goodluck Jonathan n’étaient pas assez. Il a ajouté que depuis quatre ans, le gouvernement fédéral du Nigéria aurait pu s’associer avec les pays cités haut pour s’assurer qu’ils ne permettent pas la libre circulation des terroristes dans leurs frontières.

Des initiatives qui ont été seulement prises il y a quelques mois et les résultats aujourd’hui sont visibles. Le président élu est convaincu que sous son gouvernement l’armée du Nigeria sera différente. Dans l’entretien réalisé par la journaliste américaine Christiane Amanpour, le président Buhari fait savoir que la lutte contre la corruption est aussi un des grands défis qui l’attend.

Simplice Lekoa Awono

Populaires cette semaine

To Top