Features

Boko Haram : Paris réfléchit à une opération sur le terrain

boko_haram_france-US-Cameroun

La menace que fait planer Boko Haram sur les pays riverains du lac Tchad pousse Paris à s`impliquer sur le terrain. En attendant le déploiement effectif de 8 700 hommes prévu dans le cadre de la Force mixte multilatérale (FMM),l`état-major militaire français réfléchit à envoyer, dans les prochaines semaines, un bataillon en vue de soutenir les différentes forces africaines luttant actuellement contre le mouvement islamiste (Niger, Tchad et Cameroun).

Outre des assauts répétés hors des frontières nigérianes, un tel scénario est dicté par la menace que fait désormais peser Boko Haram sur la capitale tchadienne N`Djamena.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le bataillon français comprendrait quelque 500 militaires de l`armée de terre, organisés en un Groupement tactique interarmes (GTIA) et trois Détachements de liaison et d`appui opérationnel (DLAO) de 32 hommes. Ces derniers seraient chargés de la coordination avec les troupes tchadiennes, nigériennes et camerounaises. Chacun de ces DLAO devrait être doté de moyens de communication et disposer de spécialistes du guidage aérien. Ces équipements permettent de rendre plus efficaces les frappes des avions et hélicoptères de combat.

Une dizaine de véhicules blindés de combat d`infanterie (VBCI), des chars, ainsi qu`une trentaine de véhicules de l`avant blindé (VAB) devraient compléter ce dispositif.

© Source : La Lettre du Continent

Populaires cette semaine

To Top